Hobbes chap 14

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5069 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre XIV
De la première et de la seconde Lois naturelles, et des Contrats

Le DROIT DE NATURE 1, que les auteurs nomment couramment jus naturale, est la liberté que chaque homme a d'user de son propre pouvoir pour la préservation de sa propre nature, c'est-à-dire de sa propre vie; et, par conséquent, de faire tout ce qu'il concevra, selon son jugement et sa raison propres, être le meilleurmoyen pour cela 2. 3 Par LIBERTÉ 4, j'entends, selon la signification propre du mot, l'absence d'obstacles extérieurs 5, lesquels obstacles peuvent souvent enlever une part du pouvoir d'un homme pour faire ce qu'il voudrait, mais ne peuvent pas l'empêcher d'user du pouvoir restant, selon ce que son jugement et sa raison lui dicteront. Une LOI DE NATURE 6 (lex naturalis) est un précepte, une règlegénérale, découverte par la raison, par laquelle il est interdit à un homme de faire ce qui détruit sa vie, ou lui enlève les moyens de la préserver, et d'omettre ce par quoi il pense qu'elle 1 peut être le mieux préservée. Car, quoique ceux qui parlent de ce sujet aient l'habitude de confondre jus et lex, droit et loi, il faut cependant les distinguer, parce que le DROIT consiste en la libertéde faire ou de s'abstenir 2, alors que la LOI détermine et contraint à l'un des deux 3. Si bien que la loi et le droit diffèrent autant que l'obligation et la liberté qui, pour une seule et même chose, sont incompatibles 4. Et parce que la condition de l'homme (comme il a été dit au chapitre précédent) est d'être dans un état de guerre 5 de chacun contre chacun, situation où chacun est gouverné parsa propre raison, et qu'il n'y a rien dont il ne puisse faire usage dans ce qui peut l'aider à préserver sa vie contre ses ennemis, il s'ensuit que, dans un tel état 6, tout homme a un droit sur toute chose, même sur le corps d'un autre homme. Et c'est pourquoi, aussi longtemps que ce droit naturel de tout homme sur toute chose perdure, aucun homme, si fort et si sage soit-il, ne peut
êtreassuré de vivre le temps que la nature alloue ordinairement aux hommes 7. Et par conséquent, c'est un précepte 8, une règle générale de la raison, que tout homme doit s'efforcer à la paix, aussi longtemps qu'il a l'espoir de l'obtenir, et, que, quand il ne parvient pas à l'obtenir, il peut rechercher et utiliser tous les secours et les avantages de la guerre. La première partie 9 de cette règle contientla première et fondamentale loi de nature, qui est de rechercher la paix et de s'y conformer 10. La seconde [contient] 11 le résumé du droit de nature, qui est : par tous les moyens, nous pouvons nous défendre 12. De cette fondamentale loi de nature qui ordonne aux hommes de s'efforcer à la paix, dérive la seconde loi : qu'un homme consente, quand les autres consentent 13
aussi, à se démettre 14de ce droit sur toutes choses, aussi longtemps qu'il le jugera nécessaire pour la paix et sa propre défense; et qu'il se contente d'autant de liberté à l'égard des autres hommes qu'il en accorderait aux hommes à son propre égard. Car aussi longtemps que chaque homme détient ce droit de faire tout ce qui lui plaît, tous les hommes sont dans l'état de guerre. Mais si les autres hommes ne veulentpas se démettre de leur droit aussi bien que lui, alors il n'y a aucune raison pour quelqu'un de se dépouiller 1 du sien, car ce serait s'exposer à être une proie 2, ce à quoi aucun homme n'est tenu, plutôt que de se disposer à la paix. C'est cette loi de l’Évangile 3 : tout ce que vous demandez aux autres de vous faire, faites-le leur 4, et c'est cette loi de tous les hommes : quod tibi fieri nonvis, alteri ne feceris. 5 Se démettre du droit qu'on a sur quelque chose, c'est se dépouiller de la liberté d'empêcher un autre de profiter de son propre droit sur la même chose. Car celui qui renonce à son droit ou qui le transmet 6 ne donne pas à un autre homme un droit qu'il n'avait pas avant, parce qu'il n'y a rien auquel tout homme n'ait pas droit par nature. Il s'écarte seulement de son...
tracking img