Hobbes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Après avoir passé la main à la mairie de Vénissieux, le communiste André Gerin repart à l'assaut de la burqa. La mission d'information parlementaire sur «la pratique du port du voile intégral», composée de 32 députés de droite et de gauche, reprend ses auditions ce mercredi 9 septembre, avec comme objectif d'aboutir à un «état des lieux», fin décembre. Ce qui laisse quatre mois au députécommuniste ultra-orthodoxe du Rhône pour montrer que les tenues cachant le corps et le visage de certaines musulmanes représentent une «menace pour la laïcité et l'unité de la société française».
La tâche est plus ardue depuis la publication, cet été, de notes des services de renseignement révélant le caractère «ultraminoritaire» du phénomène (367 femmes seraient concernées selon la comptabilité àl'unité près de la DCRI!). Mais cela ne devrait pas arrêter les promoteurs d'une loi d'interdiction, qui convoquent, pour dénoncer ces «prisons ambulantes», alternativement trois types d'arguments: l'égalité entre les sexes, le principe de laïcité et la sécurité publique.
Résumons les enjeux. Peut-on interdire à une personne de s'habiller comme elle le désire au nom de l'idée que l'on se fait de sadignité? Que faire des libertés individuelles, quand nombre de femmes disent porter le voile intégral de manière volontaire, certaines étant des Françaises converties? Peut-on bannir la burqa au nom de la laïcité alors que la libre manifestation des croyances dans l'espace public est un principe constitutionnel? Le maintien de l'ordre autorise-t-il l'État à dicter des comportements vestimentaires?La sécurité du pays est-elle plus menacée par la présence de femmes totalement voilées ou par l'écho, à l'échelon international, des déclarations les plus virulentes en faveur d'une loi?
Ces questions, complexes et largement débattues, en cachent d'autres, qui transparaissent en filigrane: la République française supporte-t-elle la présence de femmes voilées sur son territoire? Quelle place l'Étatest-il prêt à donner à l'islam en France?
Ce sont ces enjeux que nous voulons interroger, au moment où Éric Besson s'apprête à «promouvoir l'identité nationale», comme il l'a annoncé lors de sa dernière conférence de presse, et où Barack Obama a désigné une femme voilée comme conseillère à la Maison Blanche.
Niqab, burqa et hijab
Le choix des invitées de rentrée de la mission parlementaireest, à cet égard, significatif. Sihem Habchi et Élisabeth Badinter font en effet de la burqa et du niqab une simple extension du hijab (laissant le visage découvert). Dans le sillage de Fadela Amara, favorable à une interdiction du voile intégral, la présidente de Ni putes ni soumise estime que «les femmes doivent sortir de cet enfermement qu'est la burqa et plus largement le voile, parce que cen'est pas une question de centimètres».
À «celles qui portent volontairement la burqa», la philosophe propose, quant à elle, de quitter la France: «Pourquoi ne pas gagner les terres saoudiennes ou afghanes où nul ne vous demandera de montrer votre visage, où vos filles seront voilées à leur tour, où votre époux pourra être polygame et vous répudier quand bon lui semble?» Pour Élisabeth Badinter,il n'y a qu'un pas entre le voile et la burqa. Selon elle, les mères de famille ne devraient pas non plus venir avec un fichu sur la tête à la sortie de l'école car «c'est un exemple donné aux enfants de discrimination féminine inacceptable».

Ce glissement du voile intégral au foulard en général n'est pas anodin. Il témoigne du risque de stigmatisation de l'islam que renferme ce débat dont s'estemparé Nicolas Sarkozy lors du Congrès réuni à Versailles le 22 juin 2009.

Ces différents voiles n'ont pourtant rien à voir, tant ils correspondent à des usages distincts. Dans une tribune publiée dans Libération, Abdennour Bidar, philosophe spécialiste de l'islam, affirme, en substance, qu'«il y a voile et voile». Dissimulant les yeux derrière un grillage, la burqa, qu'il qualifie de...
tracking img