Holbach

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1545 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation :

Objet d'étude : Le roman et ses personnages, visions de l'homme et du monde.

Sujet : Le roman doit-il, selon vous, privilégier l'imagination ou décrire fidèlement la réalité? Vous répondrez en vous appuyant sur le corpus et sur d'autres ? Œuvres lues en classe ou à titre personnel.

Depuis ses débuts au Moyen-âge, le roman n'a cessé d'évoluer. De l'époque médiévale àl'ère moderne, ses formes ont varié. Cependant, pendant tous ces siècles, ses récits ont toujours hésité entre favoriser l'imagination ou décrire fidèlement la réalité. Nous étudierons si l'auteur d'un roman doit s'accrocher aux bonnes mœurs, aux valeurs et aux aspects de sa société contemporaine, ou si, au contraire, sa narration doit faire preuve de fantaisie.
Nous verrons dans un premier tempsqu'il est parfois nécessaire que son récit relève de l'imaginaire, mais qu'il est crucial, dans certains cas, qu’il reproduise fidèlement son entourage, et enfin, que, comme quelques auteurs s’y sont appliqués, il est possible de marier ces deux conceptions en toute harmonie.

Dès sa naissance, le roman fit preuve d’imagination et d’originalité par mille histoires inventées. C’est unecaractéristique fondamentale, que même de nos jours, les auteurs continuent à prendre en compte.
En effet, l’imaginaire nous permet de nous divertir. Cette expression, très ancienne, provient du Latin Se divertere qui signifie «se détourner de». Nous avons probablement besoin de nous détourner de notre destin, comme nous le fait comprendre Camus avec l'étranger jusqu'au dernier chapitre où ilaccepte de mourir et souhaite qu’une foule assiste à sa condamnation. Or, la vie n'est pas toujours agréable, et l'était encore moins autrefois, c'est pourquoi les romans fictifs étaient essentiels : une ?uvre comme Tristan et Iseult permettait alors de faire abstraction de la vie impitoyable, de croire un instant en l'amour et oublier les mariages forcés. De même, le succès de Harry Potter estprobablement dû au fait qu'il met en scène le pouvoir de jeter des sorts et de voler, ce dont rêvent maintes personnes. Calvino, en inventant Les Villes Invisibles, rend possible la rêverie de son lecteur au travers de cités aquatiques et déconcertantes telles que Sméraldine.
Par ailleurs, l'imaginaire permet parfois de critiquer un aspect de la vie réelle par antithèse : c'est le cas d’Utopia deThomas More, qui dénonce les abus de la société de son temps en décrivant un monde parfait. Voltaire avait procédé de même, dans Candide (qui peut être considéré aussi comme un roman) : les senteurs de rose et les pierres précieuses qui jonchaient le sol de l'Eldorado s'opposaient aux rues répugnantes et aux odeurs nauséabondes du Paris du XVIIIème siècle.
Enfin, le fictif engendre le progrès etl'épanouissement des lecteurs : l'?uvre de Jules Verne Vingt mille lieues sous les mers prédisait l'avenir et sensibilisait la population lettrée à un futur très différent, tandis que les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, totalement inventés, incitaient les Anglais à s'ouvrir à des idées et des personnes plutôt originales.
Les auteurs peuvent donc choisir d’introduire des touches de fantaisiesdans leur roman, afin de faire rêver leurs lecteurs, oublier le quotidien; mais également pour dénoncer un côté négatif de celui-ci, ainsi que s’épanouir et développer la créativité de chacun.

Cependant, certains auteurs ont une préférence pour une écriture plus vraisemblable, plus réaliste de la société dont il est entouré, et considèrent qu'il est fondamental de ne pas s'en écarter.
Ilest vrai que pour qu'un roman plaise au lecteur, il faut que ce dernier puisse s'identifier aux personnages, comparer sa vie, ses opinions et ses façons d'être avec les leurs.
Par exemple, beaucoup de femmes, notamment du temps de Flaubert, rêvent d'une vie tumultueuse, d'un amour passionné et romantique, c'est pourquoi Madame Bovary semble faire ressortir un aspect positif du roman réaliste....
tracking img