Homme soins

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1277 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le paragraphe sur la toux n’est pas à mettre à cet endroit, il faut présenter le refroidissement (voir article de DF)
La toux, amie ou ennemie ?

La toux est un phénomène réflexe mécanique destiné à éliminer un corps étranger présent dans les voies aériennes. Classiquement on distingue les toux grasses productives des toux sèches dites non productives.
Une toux sèche, si elle est récente etne s’accompagne pas de « signaux d’alarme » complémentaires, comme par exemple la fièvre, pourra être traitée. Ceci permettra d’éviter les gênes qu’elle peut occasionner : irritation, fatigue… .
Dans certaines circonstances, l’organisme produit des mucosités pour se défendre et essaye de les éliminer en déclenchant une quinte de toux. Des médicaments appelés « mucolytiques » peuvent fluidifierces mucosités et par conséquent faciliter leur élimination. Ceci permet l’utilisation de substances antitussives complémentaires qui vont atténuer la toux et réduire ainsi les gênes qu’elle occasionne, tout en prenant soin de ne pas la faire disparaître entièrement pour qu’elle puisse remplir sa fonction d’élimination.
La toux: une réaction saine de l’organisme qu’il faut savoir traiter mais aussirespecter.

LES PLANTES DU REFROIDISSEMENT

Depuis toujours, l’homme a su trouver dans la nature les remèdes pour guérir. Ce n’est que tardivement que les chimistes ont isolé, copié, puis dans certains cas amélioré les substances actives pour arriver à la forme moderne du médicament et à la notion de principe actif. Cette volonté d’isoler le principe actif pour n’en tirer que les effetsbénéfiques et éliminer n’a pas que du bon. Dans certains cas, cette purification élimine des substances très utiles présentes dans la plante originelle.
La nature n’a aujourd’hui pas encore livré tous ses secrets et de nombreux éthnopharmacologues parcourent le monde à la recherche de nouvelles plantes, qui pour certaines, deviendront peut-être les médicaments de demain. Il n’est pourtant pasindispensable de faire des milliers de kilomètres pour trouver des plantes intéressantes, nos jardins, prairies, bois et sous-bois recèlent aussi de fabuleux trésors.

L’ACONIT, si belle mais si toxique : Attention à ne pas dépasser la dose prescrite !
L’Aconit, plante sauvage mais aussi cultivée, ne se contente pas de faire le bonheur des jardiniers, amateurs de jolies fleurs, c’est aussi une plantemédicinale remarquable. Les Grecs, les Romains et beaucoup d’autres peuples l’utilisaient pour empoisonner leurs flèches. Aujourd’hui, les effets bienfaisants de cette plante sont biens connus et on l’utilise comme remède en dilutions homéopathiques pour le traitement de la fièvre, de l’inflammation et des douleurs névralgiques.

LE THYM, aromate bien connu, mais aussi plante médicinale.
Connu detous, ce sous-arbrisseau ligneux à l’odeur si caractéristique ne se contente pas d’être un simple aromate. Riche en huiles essentielles et autres substances actives comme les flavonoïdes, il présente des propriétés antiseptiques, expectorantes et antitussives intéressantes. C’est pour ces raisons qu’on le retrouve dans la composition de nombreux sirops, en phytothérapie, contre la toux.

LEDROSERA, une plante médicinale au pays du soleil de minuit.
C’est dans les tourbières de Finlande que les Laboratoires WELEDA cherchent le droséra. Cette petite plante carnivore (rassurez-vous, elle ne « mange » que des petites mouches) est utilisée en pharmacie pour ses propriétés antispasmodiques et expectorantes. Fort logiquement, elle aussi est très souvent retenue comme constituant majeur pourles sirops phytothérapiques antitussifs.

L’EUCALYPTUS GLOBULUS, une plante des pays chauds pour lutter contre les méfaits du froid.
Originaire d’Australie, l’Eucalyptus globulus est très prisé en pharmacie pour ses propriétés thérapeutiques. Traditionnellement utilisé en inhalation (nez bouché, rhume…) on lui attribue aussi des propriétés antiseptiques, mucolytiques et expectorantes. C’est...
tracking img