Hooooo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1046 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Auclair Jordan 731 21/09/2009

Devoir de Philosophie : L’obéissance est-elle nécessairement contraire à la liberté ?

____________________________________________________________

_______________

____________________________________________________________

_______________

Dans notre quotidien, chacun d’entre nous obéit à quelqu’un hiérarchiquement supérieur àsoi, expérimenté ou plus âgé, à savoir ; un parent, un professeur, un chef. Dans ce cas, on a obligatoirement le sentiment de ne pas être libre puisqu’on nous impose des ordres à respecter.
Le sujet de cette dissertation nous amène à la réflexion suivante : L’obéissance s’accorde telle avec la liberté ?
L’obéissance ne constitue-t-elle pas une soumission à un ordre qui vient d’ailleurs et auquelnous devons être contraints de respecter ?
La liberté n’est-elle pas un pouvoir sans contrainte, sans loi, sans règlement, sans soumission ? N’est-elle pas une raison d’être, d’exister et de donner libre cours à nos expressions, à nos actions et à nos sentiments ?
La problématique de ce sujet est : Comment l’obéissance peut elle s’accorder avec la liberté alors que celle-ci inflige la soumissionde quelqu’un à une règle donnée ?
Néanmoins n’y a-t-il pas une forme d’obéissance qui nous fait aboutir à une certaine liberté ?
Nous allons démontrer dans un premier temps que l’obéissance s’accorde avec la liberté et dans un second temps que l’obéissance ne s’accorde pas avec la liberté.

Dans le premier temps, nous allons voir que la l’obéissance s’accorde avec la liberté.
L’obéissances’accorde avec la liberté, de part le respect des règles et des lois qui ont pour intérêt de favoriser la vie de tous et de chacun. La liberté de l’homme dépend d’un devoir civique qui fait que chacun y trouve un équilibre et un bien-vivre. Ces règles et ces lois auxquelles le citoyen participe ne sont-elles pas le témoin d’une liberté d’expression (comme le droit de vote) pour permettre aux hommes devivre heureux, libre et en toute démocratie.
Le respect de la loi fait partie d’un esprit moral. On oppose loi et liberté, mais n’obéir à aucune loi, serait-ce véritablement un critère de liberté totale et véritable ? Celles-ci sont nécessaires au bon fonctionnement d’une société pour la vie en communauté et le bon intérêt de tous, en commençant par soi-même. Sans loi, l’anarchie seraitdominante et tout mauvais acte serait présent, ce serait une vie de société sans foi, ni loi où violence maltraitante et vengeance seraient présentes. En fait, la loi protège les libertés puisqu’elle reconnait des droits ; « l’obéissance à la loi que l’on s’est prescrite est liberté » , comme l’énonce Jean Jacques Rousseau ou comme l’écrit Montesquieu « La liberté est le droit de faire tout ce que leslois permettent ».
Nous allons parler de l’autre sens du mot liberté qui évoque l’autonomie d’un homme : la liberté de soi-même. Un homme libre est celui qui se fixe lui-même ses propres lois et qui a une conduite raisonnable. Il obéit à la loi qu’il se prescrit lui-même avec le libre choix de ses propres contraintes, sans qu’elles ne viennent de l’extérieur. Rien ne le force à faire son devoir,rien d’étranger à sa propre volonté ne vient le contraindre, il n’obéit qu’à lui-même, sans avoir peur de la réprimande ou du châtiment. On peut aussi respecter une loi pour la sécurité qu’elle procure, sans craindre d’être amendé, ni sanctionné, on respecte la loi par pur bon sens, (comme respecter le port de la ceinture de sécurité), autrement dit, il y a des obligations auxquelles ont se soumetvolontairement parce qu’elles sont nécessaires et procurent du bien pour l’homme.

Nous avons vu que l’obéissance pourrait s’accorder avec la liberté, nous pouvons maintenant nous demander si l’obéissance ne s’accorde pas avec la liberté.

Dans ce second temps, nous allons voir que l’obéissance ne s’accorde pas à la liberté.
L’obéissance est contraire à la condition libre de l’homme, elle...
tracking img