Horace, acte 2 scène 1 à 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1256 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance 1 - Horace et Curiace : Acte II scène 1 à 3

Situation de départ

Curiace félicite Horace pour le choix que Rome a fait de lui confier le combat.

Acte II scène 1

Problématique : quelles personnalités d’H et de C cette scène nous donne-t-elle à lire ?

Axe 1 : La personnalité de Curiace

 Quels sentiments éprouve Curiace ?
 sa famille est mêlée
 il craint pour Albe etpour lui-même
 il se plaint, ne va pas vers l’avant

1.1. Sentiments mêlés de Curiace

Antithèse : 363 – 364 : joie – contrainte, douceur – crainte (lié à la rime)  hésitation entre raison personnelle et raison d’Etat
Problèmes familiaux résumés 359 – 361 :
Parallélisme puis chiasme
Heur flamme
Sœur femme
Ce que je vais vous être Ce que je vous suis

396-397 :anaphore : «de tous les deux côtés »  enfermement de Curiace dans, impossibilité d’avoir une troisième alternative ou de trouver dans les deux côtés une issue, un raisonnement favorable.

Parallélisme : v405

1.2. Curiace part perdant : la crainte

365 – 366 : Valeur et malheur s’opposent à la rime. La valeur est ici romaine et le malheur albain.
Curiace voit le futur en noir : « funeste projet».L’alexandrin « puisque vous combattez, sa perte est assurée » résume bien la pensée de Curiace. La conj. de sub puisque ne laisse pas de doute. C’est une logique qui aboutit à la perte d’Albe. L’opposition entre la 2ème personne du pronom vous et la 3ème personne du déterminant possessif sa oppose la réalité de l’interlocuteur avec une Albe déjà éloignée.
Gradation temporelle : prévois, assurer,destin, projet, déjà.

Me compte déjà pour un de vos sujets : l’adverbe déjà montre que pour Curiace, le combat est déjà fini.
Un de vos sujets : Curiace se place lui-même en dessous d’Horace : C se sent anonyme face à Horace

1.3. Curiace se lamente : la plainte

Curiace mêle la plainte et la crainte. Il se plaint lui-même. V.389-390, 403-404
« Hélas » v389


Axe 2 : La personnalitéd’Horace

2.1. Humilité d’Horace ?

trembler ≠plaindre. Trembler montre une peur du futur. Plaindre est au présent, ne connote pas la peur. De plus, Horace ne s’associe pas à cette plainte.

Différence entre la vision des autres familles évoquées par Curiace et l’aveuglement de Rome. Horace est contre ce choix, clairement. (374)

 L’humilité d’H est plus une stratégie pour ne pas pécher parexcès d’orgueil.

2.2. Horace décidé

Contradiction entre son humilité affichée et son espoir (v380)
Horace n’oppose pas la victoire et la défaite mais la mort et la défaite. (v385)  allitération en –v : résolution
v.384 – 385 : chiasme  insiste sur les deux possibilités

2.3. Horace se sent au-dessus de Curiace

382 : reprend les propos de Curiace pour les contredire. Horace n’est pasCuriace.
2x mais : aller au-delà de la décision de Rome
V 387 : montre que Horace veut vraiment la victoire de Rome

 Dans un cas comme dans l’autre, Horace est sûr de la gloire alors que dans un cas comme dans l’autre Curiace est sûr de la perte.  Préfigure la défaite de C et la victoire de H

Axe 3 : Rome, une raison d’état

1.1. Présentation d’un choix attendu du spectateur

Débutde la scène : effet d’attente.
Adverbe : ainsi,  montre que la situation est connue des deux personnes  procédé pour annoncer des éléments non connus du spectateur.
C’est Curiace qui annonce  premier regard porté est extérieur

1.2. Un choix audacieux et au-dessus de tout

Curiace insiste sur les trois combattants : (répétition de trois)
Insistance sur les autres choix, sur les autrespossibilités de Rome  regret ? (ailleurs, préfère à tous, hors les fils d’Horace, 2*pouvait (355 – 357) )  Curiace pense à d’autres choix, il cherche à échapper à son destin.

1.3. Une vision du destin

Immortalité, mémoire, destin  le choix de Rome est en relation directe avec un temps qui va au-delà de l’humain. La patrie Rome ne peut pas prendre en compte les problèmes contingents....