Hormonotherapie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (337 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Hormonothérapie 1) Généralité L’hormonothérapie s’adresse aux cancers des organes ou glandes dont le développement est sous la dépendance hormonale 2) Physiopathologie : La sécrétion des hormonessexuelles à partir des glandes sexuelles est sous la dépendance de l’axe hypothalamohypophyso-gonatrope . Le signal hypothalamique est donné par la sécrétion pulsatile de LHRH. 3) Médicaments : -Analogues de la LH-RH Décapetyl®, Enantone®
Ils se fixent sur les récepteurs de la LHRH et empêchent l’action de cette hormone. Cancer de la prostate : ils suppriment ainsi la fonction testiculaire etentraînent une réduction des taux de testostérone équivalents à ceux de la castration (suppression de 90% de la testostérone) Cancer du sein : inhibition de la production des œstrogènes. Effetssecondaire : - Poussée évolutive prévenue lors du début de traitement par l’adjonction systématique d’antiandogènes périphériques. - Manifestations de la castration : bouffées de chaleur, impuissance,gynécomastie, inhibition de la production de la testostérone. - Anti androgènes Androcur® cp, Eulexine®, Anandron® cp Ils bloquent les récepteurs membranaires à la testostérone, ils sont indiqués dans lescancers de la prostate hormonodépendants Ils sont prescrits le 1er mois de castration chimique pour éviter une poussée évolutive du cancer liée à l’élévation de la testostérone due à l’élévationtemporaire de l’activité hypophysaire LH. Ils possèdent des effets secondaires à types de castration chimique : gynécomastie impuissance.

- Antioestrogènes Tamoxifène Nolvadex®
Ils bloquent lesrécepteurs membranaires aux œstrogènes du tissu mammaire. Ils contrôlent et les cancers du sein dont le tissu tumoral comportent une grande richesse en récepteurs des œstrogènes. Effets secondairefréquents en rapport avec le mécanisme d’action : nausées, bouffées de chaleur et prurit vulvaire D’autre risque plus rares : dystrophie de l’endomètre, accroissement du risque thromboembolique.

- Les...
tracking img