Hstoire de

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 124 (30843 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
la vie politiqur Introduction générale |

Pendant la monarchie absolue, la politique est privée, elle n’est pas ouverte à tous, elle ne se passe qu’à la cour. De plus on n’a pas le droit de s’exprimer de façon radicale ou d’émettre des critiques devant la politique du roi (car de droit divin).
Avec la révolution la critique va devenir plus légitime, et va même faire partir des droits, lapolitique va concerner de plus en plus de gens, peu à peu chacun aura le droit d’émettre des opinions au sujet de la politique.
Mais le développement d’un esprit critique à l’encontre des institutions à l’égard de l’Ancien Régime est né sous celui-ci, la révolution n’étant que son aboutissement.
Le point essentiel c’est la différence qu’il y a entre la politique ancienne, de l’ancien régime, etla vie politique moderne qui va se distinguer par la première en devenant une chose publique, les questions touchent l’ensemble de la société.
Le Roi ne peut pas non plus tout faire, il est enserré par la tradition, il doit respecter les décisions prises par ses prédécesseurs, qui sont devenues des coutumes.
Le pouvoir politique est considéré comme inéluctable, quelque chose dont on ne discutepas.

Il va falloir plus de deux siècles pour que la révolution et la démocratique rentrent dans les mœurs. Ce sont les représentants du Tiers Etat qui vont mettre en place les cahiers de doléance. Ce mouvement lancé de façon désorganisée va engendrer une ébullition sociale importante de la part des bourgeois et des paysans éclairés. Ceux-ci vont dénoncer les injustices, surtout les seigneuriessont montrées du doigt.
C’est le fruit d’un enchainement d’évènements qui ont conduit à une radicalisation du Tiers Etat et d’une partie de la noblesse. Ce n’est pas un complot.
L’assemblée nationale va avoir le soutient populaire du peuple de Paris.C’est la dynamique d’évènements qui va s’en suivre qui va libérer un certain nombre de forces dont la DDHC.
On abolit les distinctions faites sur lanaissance et la fortune, c’est la reconnaissance des libertés individuelles.
La DDHC reconnait ces libertés. Reconnaissance de la liberté de penser. Ces idées ont murit tout au long du 17ème siècle et 18ème siècle ? L’Angleterre dispose déjà d’une monarchie parlementaire à cette époque. La DDHC distingue 2 types de citoyens, les citoyens actifs et les citoyens passifs, seuls les actifs ont ledroit de participer à la vie public. Les actifs sont les hommes et pas les femmes, les domestiques sont exclus, ainsi que les hommes de moins de 25 ans, ainsi que ceux qui ne payent pas un impôt d’au moins 3 journées par an.On pense que le peuple n’est pas assez émancipé pour lui laisser le droit de vote. A telle point que pour éviter ne soient envoyés à l’assemblée des gens qui ne sont pasconsidérés comme capable de raisonner par eux même, on va instaurer un suffrage à deux niveaux. On va faire élire par les citoyens les grands électeurs, qui eux éliront les députés. Pour pouvoir être un grand électeur, les révolutionnaires créent une condition, celle de payer 50 livres par an, et d’être propriétaires.
Cette question de l’accès à l’électorat va être un point de clivage très important sousla révolution avec d’une part les modérés (bourgeois, les Girondins) pensent qu’il faut se méfier du peuple.

JJ Rousseau pense que les représentants doivent rendre des comptes au peuple, pour lui les représentants doivent sans cesse vérifier que leur volonté est aussi celle du peuple.

En 1792 Les radicaux vont obtenir que l’assemblée constituante aille être élue par le suffrage universel,cette fois le droit de vote est accordé aux hommes de 21ans. Le suffrage universel va porter sur la constitution crée par l’assemblée, grâce à un référendum. A cette époque 40% des Français sont analphabètes, 92% des électeurs se prononcent pour le oui, 3µ avec des réserves, et 5% au non. Selon les villes ou les campagnes, on oscille entre 5 et 50% de participation.Cette constitution ne va...
tracking img