Http: //www.dissertationsgratuites.com/dissertations/la-croissance-economique-est-elle-compatible/25587.html

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (925 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
alors je mets pas les dates tu accordera avec ton carnet de bord hein =)
a et sije lenvoie que maintenant c'est parce que j'ai du tout retaper sur le gros ordi parce que le petit bloque -_-
doncvoila

Cher journal ,

Cela faisait presque 1 mois que je n'avais plus de nouvelles de ''.... un prenom ? lol '' j'ai reçu ce matin une lettre m'informant de la mort de mon correspondant de guerre. Je ne le conaissais que depuis 1 an (ou 2 mdr je sais plus faudra que tu changes) mais un lien de fraternité s'était crée .J'étais comme une sorte de soutien moral pour lui, et de savoir que jerendais service me donnait foi . Je serais , j'espere, présente à son enterrement .
Les blessés affluent de plus en plus . Les autres infirmières et moi-même prions tout les soirs pour que le nombre decadavres diminue et que la paix revienne enfin, mais la peine semble perdue.

(bon pour cette lettre je savais pas trop pcke je sais pas si oui ou non larmistice est signée quand je lecris)

Cherjournal

Voila 2 semaines que l'armistice est signée et rien ne s'arrête . Des infirmières arrivent pour remplacer celles qui étaient présentes le plus longtemps. Je fais partie de celles qui ont ledroit de rentrer chez elles mais je continue à soigner les soldats encore quelques jours et je rentrerai ensuite au côté de mon père ( blessé gravement a la jambe a cause d'un obus?? mdr enfait jesais pas cquil a =X) ''je sais pas si il faut le mettre ou pas parce que je saispas si oui ou non tu as deja dis qu'il etait blessé dans une des autres lettres". Ma tante et mon frère se font du mauvaissang quant à ma santé qui je ne le cache pas , se détériore de jour en jour. Je mets touts mes espoirs dans chaque vie que je sauve et dans chaque souffle de soldats. Cette guerre doit s'arrêter.Cher journal

Hier j'ai passé mon dernier jour en tant qu'infirmière et je suis en ce moment dans le (train ?) qui me ramène a (Paris?) . Il me tarde de serrer ma famille dans mes bras. Le calme...
tracking img