Hugo - corneille - molière

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
VICTOR HUGO
Théâtre : HERNANI, 1830 (p. 99 à 101)
Biographie :Il naît à Besançon en 1802 et mène une enfance difficile. Il effectue des études scientifiques en même temps qu’il s’adonne déjà àsa passion pour la poésie. Il s’impose comme le chef de file romantique. Au comble de sa gloire, il connaît en 1843 la noyade de sa fille Léopoldine. Pendant 10 ans il se consacre à une carrièrepolitique aux côtés de « libéraux » et des républicains. Au coup d’Etat de Louis-Napoléon, il est contraint de prendre la fuite et vit en véritable légende vivante de la protestation pendant 18 ans. Samort, en 1885 sera suivie d’une immense cérémonie nationale au Panthéon.
Œuvres :
1831. Notre Dame de Paris (roman)
1838. Ruy Blas (drame)
1862. Les Misérables (roman)CORNEILLE
Théâtre : LE CID, 1637 (p.92 et 93)
Biographie : Auteur dramatique français, il naît en à Rouen en 1606 et fait de brillantes études au collège des Jésuites pour devenir avocat. Mais sapassion du théâtre prend le dessus. Avec Le Cid, il remporte un triomphe malgré l’hostilité de l’Académie et des Anciens. Dès lors, il se consacre entièrement à la tragédie. Après quelques échecs, ilquitte le théâtre pour se consacrer à la traduction. Il se confronte en 1670 à Racine sur un même sujet tragique, mais ce dernier échec le conduit à se retirer définitivement du théâtre. Il meurt en1684.
Œuvres :
- 1636. L’illusion comique
- 1640. Horace
- 1641. Cinna
MOLIERE
Théâtre : LE BOURGEOIS GENTILHOMME, 1670 (p.95 et 96)
Biographie : Jean-Baptiste Poquelin de son vrainom naît en 1622 et fait des études secondaires chez les Jésuites puis son droit à Orléans. A 21 ans, il décide de fonder sa propre compagnie, « L’illustre-Théâtre ». De retour à Paris après unetournée, ses créations séduisent le Roi qui lui accorde en 1661 le privilège d’ouvrir un nouveau théâtre au Palais-Royal. Ses comédies satiriques lui attirent les foudres du parti « dévot » avec...