Huhu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1505 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 4 : L’humanisme camusien

a) Biographie

Camus est né en 1913 en Algérie. (pied noir) Son père était ouvrier agricole et meurt au début de la guerre 14. Ils vendent la ferme qui leur appartenait. Sa mère et sa grand-mère sont couturières et analphabètes. Contre toute attente, il va faire des études. Il est fan de foot, ce qui sera pour lui une aide pour supporter lesrailleries de toute part. A 17 ans, on lui apprend qu’il est atteint de la tuberculose et qu’il n’en a plus que pour quelques mois. Il se plongera, dès lors, dans la théologie et la philosophie. Il survit à sa maladie et se marie, à 20 ans, avec une fille de médecin, toxicomane. Il rentre au parti communiste en 35 et le quitte deux ans plus tard. Il devient journaliste et prend le parti desoppressés. Il arrive à Paris en 42 et écrit l’étranger qui connaît immédiatement un énorme succès auprès de la jeunesse intellectuelle parisienne. Il commence à écrire ces trilogies. (Roman-essai-théatre)
Camus rentre dans la résistance en étant journaliste au quotidien «Combat» dont la moitié des membres furent déportés ou fusillés. Il rencontra Sartre, Picasso, Gide et rentra dans le cerclefermé des grands penseurs de Paris. La peste sort en 1947 et obtient directement un succès foudroyant tout en s’écartant du communisme et donc de ses amis de combat. La rupture est définitive en 1950 avec la sortie de l’homme révolté hué par Sartre et sa bande.
Lors de la guerre d’Algérie, Camus marque sa nuance et sa neutralité. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1957 et meurtd’un accident de voiture en 1960.

b) La Pensée camusienne à travers ses textes

Textes : - L’absurdité dans le mythe de Sisyphe
- L’athéisme dans la peste et la chute
- La révolte et ses exigences

Selon Camus l’absurde se divise en 4. L’absurdité de la vie, du temps, de l’homme et du monde.
.L’absurdité de la vie : Ce qui fait l’absurdité de la vie c’estla monotonie de celle-ci. On l’accepte jusqu’au jour où on se pose la question du pourquoi. C’est alors qu’on se pose la question de l’aspect rituel des choses, c’est ce que camus appel l’éveil de la conscience.
.L’absurdité du temps : Selon Aristote, le temps est séparé en trois parties donc aucune n’existe : le passé n’existe plus, le futur n’existe pas encore et le présent est un instant sicourt qu’il n’a pas le temps d’exister. De plus, on ne sait pas ce que c’est, on ne peut le définir mais on sait qu’il mène à la mort. La réaction de l’homme face au temps est absurde puisqu’il veut sans cesse que le temps passe. (vivement ceci, vivement cela) Dans la première partie de sa vie, il veut que le temps passe et dans la seconde partie de sa vie il voudrait pouvoir l’arrêter..L’absurdité du monde : Le monde est absurde car nous croyions le maîtriser alors que c’est le contraire. L’homme croit que le monde lui appartient alors que celui-ci peut le ramener à l’état de poussière à n’importe quel moment. De plus ce monde nous est constamment étranger, et donc absurde.
.L’absurdité de l’homme : L’homme est absurde parce qu’il change sans s’en apercevoir, il peut devenir à 60 ans cequ’il réprouvait à 18. Il ne maîtrise pas ses sentiments. Somme toute, il ne se maîtrise pas lui-même, contrairement à ce qu’il croit !

Schéma explicatif :

Absurde => Pourquoi ? => Éveil => Retour.
⇨ Éveil définitif : - Donjuanisme
- Suicide- Révolte
- Indifférence

Si l’homme accomplit son éveil définitif, quatre attitudes lui seront possible :
.La liberté d’indifférence : Cette attitude est incarnée par Meursault dans l’étranger. Il est indifférent du monde et des gens. Il ne s’engage dans rien. Il va être amené à tuer car il est indifférent...
tracking img