Huis clos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1113 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture – Huis clos
Situation du texte :
Auteur : Jean-Paul Sartre (1905-1980).
Titre : Huis clos suivi de Les mouches.
Édition original : Huis clos a été présenté pour la première fois au théâtre du Vieux-Colombier en mai 1944.
Édition lue : Folio (2010).
Classification :
Genre littéraire : pièce de théâtre en un acte.
Sous-genre : pièce de théâtre existentialisme surl’importance du regard des autres sur nous même.
Contexte sociohistorique et littéraire :
Événement politiques marquants : Sartre a écrit cette pièce de théâtre pendant la deuxième guerre mondiale, l’année où les alliés ont reprit le dessus sur cette guerre.
Mouvements artistiques en vogue et position de l’artiste à l’égard de ce mouvement : C’est le début du mouvement existentialisme. Jean-PaulSartre est considéré comme le père de ce mouvement. La célèbre réplique : « L’enfer, c’est les autres », extrait de huis clos, lui a valu ses pires accusations.
Découvertes scientifiques ou techniques :
1936 : Première programmation régulière à la télévision en Angleterre.
1937 : Invention du nylon.
1938 : Découverte de l’effet de serre.
1940 : Découverte du carbone 14
Analyse de l’histoireIntrigue :
Garcin, Inès et Estelle sont mort et ils se retrouvent dans un salon de style second empire. Ils n’ont rien en commun et ils ne se connaissent même pas. Garcin arrive le premier et il est surprit de l’apparence des lieux, mais le garçon ne lui en apprend pas plus. Puis, ce fut l’arrivé d’Inès, qui prit Garcin pour un bourreau. Estelle arriva la dernière et elle préfère se plaindre del’apparence des canapés que de tenter de comprendre pourquoi elle se trouve là. Ensuite, Garcin exige le silence pour l’éternité, mais cette demande n’est pas respectée plus d’un instant. Estelle et Garcin mentent à propos de leur mort et de leur présence en « Enfer ». Puis, ils finissent par tout se dire sur leur vie et leur mort. Inès s’attache à Estelle, qui elle veut attirer l’attention de Garcin,et qui lui veut prouver à Inès qu’il n’est pas un lâche. Chacun des trois personnages inspirent une souffrance psychologique pour les deux autres. Malgré cela, ils ne peuvent se séparer, car lorsque la porte fut ouverte, Garcin ne parvient pas à sortir, car il a besoin du regard des autres pour exister. Finalement, Estelle tente de tuer Inès pour qu’elle soit seul avec Garcin, mais étant déjàmorte, cela amuse Inès. Ils réalisent qu’ils vont demeurer ensemble pour l’éternité.

Personnage Principaux :
Joseph Garcin est un homme de lettres dirigeant un journal pacifique. Il est mort fusillé pour avoir déserté. Garcin se présente comme un héros qui a été fusillé après s’être exprimé contre la guerre. Il veut donner l’impression d’être calme, poli, gentil et courageux. En réalité, Garcina tué et fait souffrir sa femme. Il est cruel, nerveux, mais surtout incroyablement lâche. Il essaie, sans succès de prouver qu’il n’est pas lâche.

Inès Serrano est une homosexuelle, employée à la poste. Elle est morte étouffé par du gaz avec Florence, avec qui elle a eu une liaison, ce qui poussa le mari de Florence à se suicider. Inès se donne l’air d’être impolie et antipathique, mais au filde l’histoire, elle révèle une personnalité méchante et sadique. Inès est intelligente, ayant la capacité de manipuler les deux autres pour qu’ils avouent leur crime.

Estelle Rigault est une bourgeoise qui s’était marié avec un vieillard fortuné. Elle est morte d’une pneumonie. Estelle se présente comme une pauvre orpheline voulant guérir son frère de la maladie. La vérité est plutôt qu’elle atrompé son mari et elle a eu un enfant de cet adultère. Peu après, elle a tué son enfant. C’est une femme superficielle, prétentieuse et bavarde. Elle rejette Inès et désire Garcin.

Le garçon est celui qui amène, un à un, les trois autres personnages au salon second empire. Il est calme et mystérieux, capable de prévoir les réactions des autres.

Cadre contextuel :
Dans ce récit, il...
tracking img