Humanisme et renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2322 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*.HUMANISME ET RENAISSANCE*.
Introduction :
Accroche : 1450, Invention de l’imprimerie en Allemagne par Gutenberg -1550s
Power Point.
• Après deux siècles de crise (peste, guerre, famine), l’Europe renoue au XVème avec la stabilité et la prospérité.
Dès lors, l’Humanisme et la Renaissance, deux mouvements culturels voient le jour : la Renaissance renouvelle la pensée et l’Humanismeplace l’homme au centre du monde.
Mais le renouvellement ne se limite pas qu’aux lettres et aux arts :
= Cette époque se traduit par des changements majeurs, dont peu de gens ont conscience.
Etude de cas : « Léonard de Vinci, homme emblématique de l’Humanisme et de la Renaissance »
• Un homme incarne assez bien l’ampleur des changements de cette période, Léonard de Vinci. Né en 1452près de Florence, il suit une formation artistique. Tout au long de sa vie, il mène de front une double carrière d’artiste et d’ingénieur pour le compte des plus grands (les Médicis à Florence, François Ier en France).
I. Un nouveau regard sur le monde
A. Des horizons géographiques nouveaux
• A la fin du XVème siècle, les Européens organisent des voyages pour repousser les limites dumonde connu (ou oecoumène) mais aussi pour trouver de nouvelles routes commerciales vers les Indes car les Turcs bloquent la route par l’Orient.
L’Europe est prospère mais elle a sans cesse besoin de nouvelles richesses donc elle se lance à la recherche de nouvelles terres.
De plus, ayant rétablit le christianisme dans toute l’Europe en 1492, l’Europe cherche à imposer sa religion (« untemple pour signifier qu’elle abrite la vraie et parfaite religion ») en christianisant de force l’humanité.
• Les Portugais et les Espagnols se lancent les premiers :
Ces voyages sont l’occasion de conquérir des terres : les Européens constituent des empires coloniaux. Lors du traité de Tordesillas en 1494, Espagnols et Portugais se partagent le nouveau monde : l’empire portugais estinstallé sur le littoral brésilien et celui des Espagnols sur le littoral pacifique de l’Amérique.
*Ils en exploitent la main-d’oeuvre* et les ressources, ce qui contribue à un formidable enrichissement de ces Etats.
Sa maîtrise des sciences et des techniques (« elle l’a toujours emporté sur les autres parties du monde dans le domaine des armes »), notamment de navigation, est un formidableatout pour mener à bien ces conquêtes.
La rencontre entre l’Europe et le nouveau monde est brutale : massacres, esclave, destruction de la culture, choc microbien… Par exemple, au cours du XVIème siècle, la population aztèque diminue de 90% !
B. Les avancées scientifiques et leurs limites
Etude de cas - questions 1 et 2
Contextualisation avec *les doc*. 3 p. 119 et 1 p. 118
•Léonard consacre une partie de sa vie et de sa carrière aux sciences et aux techniques. Il s’intéresse à de nombreux domaines comme l’architecture, de l’hydraulique, de l’urbanisme et de l’ingénierie militaire... D’autre part, il s’intéresse aux sciences pures, telles que la médecine.
• La méthode scientifique suivie par Léonard consiste à faire des expériences : dans un premier temps, il observe puisil essaie de comprendre ce qu’il a observé. C’est ainsi qu’il dissèque des cadavres pour localiser les organes dans le corps et comprendre leur fonctionnement. Mais il n’est pas un médecin : il dissèque par curiosité et dans un but artistique pour peindre les corps avec plus de réalisme.
• D’autre part, la connaissance de la planète est améliorée par les voyages de la fin du XVème iècle.
Laplace de la Terre dans l’univers est revue grâce aux travaux de Copernic qui affirme, en observant la position des étoiles que le Soleil est au centre de l’univers et non la Terre, comme on l’affirmait jusque, ce que l’Eglise soutenait.
La diffusion de ces nouveaux savoirs entre les savants et les universités d’Europe est rendue possible par la mise au point de l’imprimerie par Gutenberg...
tracking img