Humanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5388 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Humanisme et Renaissance

Introduction
En un siècle, des années 1450 aux années 1550, en Italie d'abord, puis dans l'ensemble de l'Europe, une rupture s'amorce avec la période précédente. Les hommes de cette époque recherchent, dans l'Antiquité qu'ils veulent faire «renaître», une vision nouvelle de l'homme et de l'art. Artistes, navigateurs, marchands et religieux bâtissent alors unecivilisation nouvelle qu'on appellera par la suite la Renaissance,
En quoi les hommes de la Renaissance ont-ils voulu rompre avec le passé et bâtir un monde nouveau ?
Comment la vision du monde s'est-elle transformée à l'époque de la Renaissance ?

I/ Le dynamisme de l'Europe
A) Une période de prospérité.
La fin du Moyen Âge a été marquée par de graves crises démographiques. La guerre de CentAns (1337-1453), entre la France et l'Angleterre a provoqué de nombreux passages de troupes et perturbé les récoltes, entraînant de grandes famines. De plus, la Peste noire, de 1347 à 1351, a fauché le tiers de la population européenne. À partir du XVème siècle, la peste recule car les villes prennent des mesures de quarantaine contre l'épidémie. La paix s'installe peu à peu en Europe, et lespaysans ont moins à craindre des pillages des soldats. En outre, une succession de bonnes récoltes, due à une amélioration du climat, permet de mieux alimenter les marchés en céréales. L'alimentation se diversifie, notamment grâce aux pêcheurs qui découvrent les bancs de morue au large de Terre-Neuve au tout début du XVIème siècle.
Baisse de la mortalité, augmentation de l'espérance de vie et hausse dela natalité se conjuguent pour favoriser un vigoureux accroissement de la population, qui passe de 50 à 75 millions de 1450 à 1550. Cette poussée démographique est un grand facteur de dynamisme économique : elle provoque une hausse de la demande, et donc celle de la production et des échanges.
Cette conjoncture favorable profite aux villes, où se multiplient des ateliers dans le secteur textileet de la petite métallurgie de précision (horlogerie, orfèvrerie). Les cités les plus actives voient se développer des activités nouvelles : le grand commerce international et la banque. Cela favorise l'éclosion d'une grande bourgeoisie urbaine qui rivalise de richesse avec la vieille aristocratie et qui finit par se fondre avec elle. C'est par exemple le cas de la famille florentine des Médicis,qui dirige la plus grande banque d'Europe. Le développement économique des villes ne résout pas tous les problèmes qui se posaient déjà au Moyen Âge : en Italie du Nord, par exemple, les inégalités sociales sont toujours très marquées entre le popolo grosso (les riches) et le popolo minuto (le «petit peuple»). Cependant, tous les habitants, quel que soit leur rang, sont fiers de vivre dans leurcité et expriment leur patriotisme urbain dans de grandes fêtes civiques.
Les régions d'Europe les plus urbanisées sont l'Italie du Nord (Venise, Milan, Florence) et les Pays-Bas (Anvers, Bruges, Gand, Bruxelles) car leurs campagnes, très peuplées, génèrent un exode rural important. Cette poussée de l'urbanisation se propage le long du Rhin, notamment à Francfort et Mayence. Comparées au poids desruraux, les populations des villes restent très minoritaires (moins de 10%) mais elles accumulent un savoir-faire et des capitaux qui leur permettent de dominer les campagnes des alentours.

B) Les Européens à la découverte du globe
Au XVème siècle, les besoins du marché européen sont tels qu'ils suscitent de nouvelles ambitions commerciales. Alors que les négociants avaient coutume, au MoyenÂge, de passer par les intermédiaires arabes pour acheter de l'or et des épices en Asie, ils cherchent désormais à se passer d'eux, afin d'accroître leurs profits. C'est la raison pour laquelle les Portugais se lancent dans le contournement de l'Afrique, qu'ils amorcent entre 1415 et 1435. Ils ne l'achèvent qu'en 1498, lorsque Vasco de Gama aborde Calicut, sur la côte Ouest de la Péninsule...
tracking img