Humanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
HUMANISME ET RENAISSANCE Introduction Š Automne du Moyen-Âge ou printemps des Temps modernes ? • Après deux siècles de crise (peste, guerre, famine), l’Europe renoue, dès le XVème siècle, avec la stabilité et la prospérité. Dès lors, l’Humanisme et la Renaissance, deux mouvements culturels voient le jour : ils renouvellent la pensée et placent l’homme au centre du monde. Mais le renouvellement nese limite pas qu’aux lettres et aux arts. Les Européens découvrent de nouvelles terres, les colonisent et les exploitent à leur profit. Les réformes religieuses transforment les rapports entre humain et divin et débouchent sur le déchirement de la chrétienté. Les avancées scientifiques bouleversent l’univers intellectuel du moment. Cette époque se traduit par des changements majeurs, dont peu degens en ont conscience. Etude de cas : « Léonard, symbole de l’Humanisme et de la Renaissance » • Un homme incarne assez bien l’ampleur des changements de cette période, Léonard de Vinci. Né en 1452 près de Florence, il suit une formation artistique à l’atelier de Verrocchio. Tout au long de sa vie, il mène de front une double carrière d’artiste et d’ingénieur pour le compte des plus grands (lesSforza à Milan, les Médicis à Florence, François Ier en France). • Problématique : En quoi Léonard de Vinci est-il emblématique de tous les changements de ces deux siècles charnière entre le Moyen-Âge et les Temps modernes ? I. Etude de cas Š Léonard, symbole de l’humanisme et de la Renaissance A. Léonard, un humaniste curieux de toute chose Etude de cas : « Léonard, symbole de l’humanisme… » -questions 1, 2 et 3 1. Léonard consacre une partie de sa vie et de sa carrière aux sciences et aux techniques. Il a réalisé dans des travaux dans les domaines de l’architecture, de l’hydraulique, de l’urbanisme et de l’ingénierie militaire, mettant au point des inventions pour améliorer les techniques de l’époque. D’autre part, il s’intéresse aux sciences pures, telles que la médecine. Léonard est unscientifique qui touche à de nombreux domaines. 2. La méthode scientifique suivie par Léonard consiste à faire des expériences : dans un premier temps, il observe puis il essaie de comprendre ce qu’il a observé. C’est ainsi qu’il dissèque des cadavres pour localiser les organes dans le corps et comprendre leur fonctionnement. Ses dissections contribuent à placer l’homme au centre de sesrecherches. L’homme devient un objet d’études à part entière, qu’il faut comprendre. 3. Afin de faire circuler ses idées et son travail, Léonard utilise deux moyens principaux : d’abord, il voyage en Italie puis en France (où il entre au service de grands princes) et il rédige des lettres qu’il expédie. B. Léonard, un des plus grands artistes de la Renaissance Etude de cas : « Léonard, symbole del’humanisme… » - questions 4, 5 et 6 4. Ayant disséqué des cadavres, Léonard connaît avec précision l’anatomie humaine, ce qui lui permet de faire des croquis du corps humain : L’homme de Vitruve propose des proportions parfaites du corps humain afin que sa représentation soit la plus réaliste. 5. Léonard place l’homme au centre de son art : ses tableaux mettent les êtres humains au centre des œuvres. LaJoconde ou La dame à l’hermine illustrent cette tendance, où les deux femmes sont les uniques sujets des tableaux. L’humanisme de Léonard se traduit dans sa peinture par la présence d’êtres humains dans ses œuvres. 6. De plus, Léonard utilise la perspective pour donner l’illusion de la profondeur : il suggère trois dimensions sur un support en deux dimensions. On lui attribue aussi le clair obscur,un jeu de lumière entre des zones sombres et d’autres éclairées pour mettre en valeur ce qui est essentiel. Enfin, il créé le sfumato : la transition entre les plans et les objets se fait par une légère brume et non pas par des contours tracés.

1

C. Léonard, un homme au service des plus grands mécènes Etude de cas : « Léonard, symbole de l’humanisme… » - questions 7, 8 et 9 7. Léonard a...
tracking img