Humanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1996 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Québec en tant que société distincte… un rêve désormais impossible à réaliser? Plusieurs évènements ont mis fin à ce rêve dualiste que chérissaient les Québécois tout au long du vingtième siècle. Retrouvant chaque fois sur leur chemin un homme qui s’est battu toute sa vie pour défendre le nationalisme canadien, Monsieur Pierre Elliot Trudeau a joué un rôle plus que déterminant dans ces grandesbatailles pour faire reconnaître le Québec comme une société distincte à l’intérieur du Canada. C’est par l’entremise de cet ouvrage : Trudeau et la fin d’un rêve canadien que nous verrons quelle place a occupé M. Pierre Elliot Trudeau à l’intérieur de la vie politique du Canada lors de la campagne référendaire de 1980, du rapatriement de la Constitution sans l’accord du Québec en 1982 et enterminant dans la saga de l’Accord du Lac Meech. Nous ferons également un bref retour dans le temps afin de constater que le débat sur la dualité entre deux nations distinctes est présent depuis fort longtemps en observant le dialogue entre deux intellectuels, M. André Laurendeau et Frank. R. Scott. Une brève critique des points forts et faibles de l’ouvrage concluront cet essai.

Au Canada, depuisla Révolution tranquille, règne un climat de crise politique où les canadiens français du Québec rêve de l’égalité à deux. Ces Québécois partagent une vision dualiste reposant sur une entente entre deux sociétés distinctes, deux peuples fondateurs pouvant occuper des espaces de pouvoir significatifs dans les infrastructures constitutionnelles canadiennes. De grands personnages politiques etintellectuels tels que André Laurendeau, Claude Ryan ou Robert Bourrassa ont investi beaucoup dans ce rêve dualiste. Mais un homme politique parmi tous c’est démarqué, il s’agit de Monsieur Pierre Elliot Trudeau qui a joué un rôle plus que déterminant dans l’histoire du Québec. Animé par le désir de mettre fin au nationalisme québécois ainsi que de rapatrier la constitution du pays, il fût présent àchaque point tournant de l’histoire québécoise. Mais ce rêve de reconnaissance comme nation distincte pour le Québec n’a subi que des revers ce qui amène aujourd’hui à penser que c’est peut-être la fin d’un rêve canadien et dualiste des Québécois.

Première défaite importante du Québec face à une reconnaissance de ce dernier en tant que société distincte fût le référendum de 1980. Le paysagepolitique de 1979-1980 était alors très mouvementé. Deux élections fédérales eurent lieu au Canada dans l’année précédant le référendum. La première campagne électorale au printemps 1979 eut une issue diamétralement opposée à celle de l’hiver 1979-1980. En 1979 on retrouvait M. Trudeau confortablement installé dans son poste de Premier ministre défendant ses idées avec le plus de transparence possiblesur un gouvernement central fort et un projet de rapatriement de la Constitution. Malgré toute la franchise qu’on lui reconnu lors de cette élection, il la perdit au profit de Joe Clark et du parti progressiste-conservateur. Ce parti connut de graves problèmes en début de mandat ce qui replongea le Québec en campagne électorale à peine 6 mois plus tard. Monsieur Trudeau à la tête du parti libéralgagna cette fois-ci les élections. C’est lors de cette deuxième campagne que l’attitude et les positions de Trudeau furent méconnaissables. En aucun temps il n’aborda les thèmes de la question constitutionnelle ni du référendum à venir tout en ignorant complètement le Québec. Cette campagne savamment orchestrée fût beaucoup moins éclatante que la première mais lui permis de se faire réélire. C’està ce moment de l’histoire que l’on vît naître dans le comportement de Trudeau une tendance à l’ambiguïté, à l’imprécision dans ses discours. La Campagne électorale gagnée, M. Trudeau devait immédiatement se tourner vers la campagne référendaire. C’est lors de cette campagne que lui valu les plus virulentes critiques : celle d’avoir trompé et délibérément menti à la population québécoise dans...
tracking img