Hume

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Reprise commentaire passage Hume Enquete sur l entendement humain section 1 page 47-48

Introduction

Certes on peut situer le texte mais il ne faut pas tarder à aborder ce qui fait l’objet du texte. On peut rappeler la distinction philo abstruse, facile mais en même temps il faut le faire en lien avec le texte, il faut le considérer le texte comme un tout qui se suffit à lui-même.
Dsl’intro on doit trouver
- l’objet du texte
- la thèse (souvent pas vue du tout)
- la nature de l’argumentation mise en œuvre
- les enjeux éventuellement

Evitez de présenter le texte en disant que son contenu est aisé d’accès, en sous-estimant ici la teneur de l’argumentation ou en ramenant le propos de Hume à des lieux communs sur la philosophie (du genre l'important c'est decommuniquer... / voir aussi la réduction de la distinction philo abstruse / facile à philo pour les élites / pour le peuple)

Quel est l’objet du texte ? il s’agit ici de statuer sur la nature de l’activité philosophique ou plus pt de la sce de la nature humaine que Hume entend instituer. Comment ? En partant d’une caractérisation de l’être humain. En répondant à la question qu’est-ce que l’homme ? eten examinant les limites ou le caractère unilatéral de ces caractérisations successives. Double objet dans ce texte donc : proposer une caractérisation de l’être hain et - à partir de cette caractérisation (quelle est la nature de l’homme) - donner une définition adéquate de l’activité philosophique.
Comme l’a bien remarqué une copie, l’originalité de ce texte tient au fait que Hume s’efforce dedéduire la nature, les modalités et les finalités de l’activité philosophique, de la nature même de l’homme. La conception que Hume propose de la philosophie est indissociable d’une anthropologie.
Thèse défendue par l’auteur : c’est la nature elle-même qui prescrit à l’être hain un genre de vie mixte et qui rend compte de la triple caractérisation de l’être hain comme être à la fois raisonnable,sociable et actif. Or cette thèse est problématique : Que veut-dire ici Hume ? que signifie cette personnification de la nature ici ? Qu’est-ce que Hume entend par « nature » et comment la nature peut-elle à la fois nous indiquer notre « genre de vie » et la manière dont nous devons philosopher et chercher à connaître ? (lien ici entre genre de vie et activité théorétique pour Hume, la philo, lasce de la nh, est indissociable, s’encre dans un certain genre de vie). Il ft absolument poser des questions au texte, et non simplement répéter ce qu’il dit ou encore se contenter de dire que ce qu’il dit est évident.
Annonce du plan = annonce de la structure argumentative. Il faut qu’on comprenne la logique de l’argumentation. Donc à éviter absolument : nous allons découper le texte en 2, 3parties… non le texte n’est pas qqchose qu’on découpe de l’ext.
Une fois posé le pb ou la thèse, il faut expliquer comment l’auteur s’y prend pour le déployer.
Ce texte a pt pour fonction de faire comprendre que la distinction entre philo facile / abstruse n’est pas à comprendre comme une opposition (il faudrait choisir entre l’une ou l’autre) mais qu’elle permet de saisir une complémentarité.C’est le mélange, la mixité qui est au cœur de cet extrait.

Ex d’intro : dans l’Enquête sur l’entendement humain, Hume reprend son projet de bâtir une science de la nature humaine, tel qu’il a été défini à partir de la publication du TNH, mais en se détournant ici de la forme du traité, pour privilégier un mode d’exposition plus accessible et synthétique.
Avant d’entreprendre de bâtir cette science,encore faut-il se mettre d’accord sur la méthode, les moyens d’y parvenir. Or ce que montre ce texte c’est qu’on ne peut définir cette méthode sans réfléchir à une caractérisation de la nature de l’homme (objet et thèse). C’est seulement lorsque l’on aura répondu à la question ‘qu’est-ce que l’être humain’ que l’on pourra se mettre d’accord sur la manière la plus adéquate (« convenable »...
tracking img