Hummanisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2608 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MOUVEMENT HUMANISTE

1) DEFINIR LE MOT HUMANISTE

L’humanisme est un courant de pensée idéaliste et optimiste qui place l’homme au centre du monde et honore les valeurs humaines.

Le principe de base de cette théorie est que l’homme est en possession de capacités intellectuelles illimitées.

2) DIFFERENCE ENTRE HUMANISME ET RENAISSANCE

La Renaissance est une période derénovation littéraire, artistique et scientifique, en Europe, qui diffuse des connaissances nouvelles parmi un milieu lettré.

De nombreux historiens sont en désaccord sur le début et la fin de la rennaissance.

Le terme humanisme est souvent mal interprété.
Il signifie une tendance générale de cette période, en effet la Renaissance est caractérisée par la naissance de l’humanisme et de laconscience moderne.

LES GRANDES DECOUVERTES DE LA RENAISSANCE

1) LES GRANDS VOYAGES

Pendant les XVeme et XVIeme siècles, grâce aux progrès techniques et à une meilleure connaissance de la géographie, les Européens ont déplacé les limites du monde connu.
Ils sont partis à la découverte de terres habitées par des populations aux civilisations différentes, ce qui a provoqué un véritable chocculturel.

Les progrès techniques fournissent des outils d’exploration pour découvrir de nouveaux mondes comme la boussole et l’astrolabe.

- J. Cartier ( 1491-1557) , il est originaire de saint-malo

• LES EVOLUTIONS SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES

L’astronomie :

En lisant les ouvrages grecs qui traitent de la constitution de l’univers, Copernic découvre que plusieurspythagoriciens ont affirmé le mouvement de la Terre autour du Soleil.
En 1543 il abandonne donc la théorie géocentriste et publie un ouvrage où il élabore une théorie héliocentriste selon laquelle les planètes effectuent un mouvement sur elles-même et autour du soleil.

Les mathématiques :
Dans les sciences mathématiques, certains traités grecs sont traduits au XVIe siècle, et les avancéesréalisées sous l’égide des auteurs antiques comprennent la résolution d’équations du troisième degré.
À la fin du XVIe siècle, Galilée franchit le pas et applique les modèles mathématiques à la physique.

La peinture :

L’Europe a produit pendant la Renaissance une très grande quantité d’œuvres d’art.

Cette fécondité s’est exprimée dans la peinture l’architecture et la sculpture, mais aussidans tous les arts décoratifs, tels le vitrail, l’orfèvrerie, la tapisserie, la céramique ou le verre.

Les œuvres de la Renaissance sont d’une grande diversité, mais elles présentent des points communs.

On retrouve la maîtrise de la perspective qui donne l’illusion du volume.

Léonard de Vinci utilise le sfumato qui dégrade la couleur et la lumière pour donner de la profondeur. Cette maîtrisedu volume et de la profondeur s’exprime aussi dans des raccourcis et des trompe-l’œil.

La peinture à l’huile est une autre innovation qui détrône la fresque et la détrempe.

L’art de la guerre

L’art militaire est également transformé entre 1450 et 1550 par l’utilisation de la poudre à canon, que nous avons déjà abordé plus haut.

L’artillerie se révèle dévastatrice contre les muraillesde pierre des châteaux et des villes.

L’armée médiévale, menée par la cavalerie soutenue par les archers, est progressivement remplacée par un contingent de fantassins équipés d’armes à feu portables et de troupes massivement armées de piques.

Ces forces sont les premières armées permanentes d’Europe.

La médecine

Les connaissances du corps humain progressent aussi.
AmbroiseParé dissèque les cadavres malgré les interdictions de l’Eglise et effectue les premières ligatures des artères ; Vésale pose les fondements de l’anatomie moderne ; Michel Servet quant à lui, est à l’origine de la première description de la double circulation du sang dans les poumons.

• L’IMPRIMERIE

Aux environs des années 1450 naît et se développe l’imprimerie, qui est perçue par...
tracking img