Hygiene

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1487 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Etudes infirmieres
U.E.2.10.S1 : INFECTIOLOGIE ET HYGIENE.

J’ai effectué deux premières semaines de stages dans une crèche pouvant accueillir 24 enfants, 21 en accueil régulier et 3 en occasionnel ; l’âge des enfants varie de 3 mois à 2 ans et l’équipe est composée d’une infirmière puéricultrice occupant la fonction de directrice, de deux CAP petite enfance, d’une éducatrice de jeunes enfantset de trois auxiliaires de puériculture. La situation étudiée est l’hygiène des mains du soignant lors des changes des enfants. Nous verrons en premier lieu la présentation de cette situation, puis les points qui m’ont interpelée dans mon observation de ce lavage et enfin des hypothèses qui peuvent expliquer les interrogations posées.

Les personnels encadrants de la crèche, tous habilité àprocéder à un changement de couches, se lavent toujours avant et après un change, sur le lieu prévu à cet effet : une salle de bain aménagée de deux tables à langer de chaque côté d’un évier. Le change est toujours réalisé avant et après les siestes, après les repas, lorsqu’il est nécessaire de changer l’enfant pour son confort et avant de le remettre aux parents. La durée de lavage préconisée ausain de la structure est d’au moins 20 secondes, avec l’utilisation d’un savon doux prévu pour les mains dans le lavabo des salles de bains munis d’une pédale pour éviter de toucher le robinet. Lorsque plusieurs enfants sont changés en même temps, le personnel procède au lavage systématique de leurs mains entre chaque change et utilise une solution hydro-alcoolique à la fin. L’hygiène manuelle dusoignant se fait de façon la plus consciencieuse que possible malgré une gêne pour assurer le maintien de l’enfant sur la table à langer et assurer ainsi sa sécurité. En effet, ceux-ci bougent sans cesse et essayent d’attraper ce qui n’est pas à leur portée. Le soignant se lave les mains pour éviter tout risque de transmission de ses propres mains à l’enfant, mais aussi d’un enfant à un autreenfant.

Dans la période des deux semaines de stage, j’ai pu observer plusieurs choses en rapport avec l’hygiène des mains, dont certaines m’ont interpelée. Dans chaque salle de bain, une affichette est scotchée au dessus de chaque lavabo, rappelant les règles d’hygiène prévue par la crèche. Celles-ci indiquent l’utilisation d’un savon doux pour lavage simple que l’on trouve dans un distributeurproche du point d’eau et il est préconisé un lavage d’une durée minimale de 20 secondes, puis un rinçage efficace grâce à des papiers à usage unique prévus à cet effet dans un distributeur. Il n’est cependant indiqué nulle part les sept gestes préconisés par le CCLIN pour un lavage efficace des mains, ni une durée minimale de 30 secondes (ici réduite), ni un séchage par tamponnement en partant duplus propre au plus sale, ce qui implique que le personnel de la crèche semble ne pas avoir la meilleure hygiène des mains. Les mains sont le site privilégié pour le transport des micro-organismes responsables des infections croisées. Elles possèdent deux flores : la flore résidente, naturelle de la peau, généralement non pathogène et une flore transitoire, constituée de germes acquis au contact dupatient. Cette dernière est généralement constituée d’entérobactéries dont certaines sont pathogènes et de staphylococcus aureus. Le lavage simple des mains efficace réduit la flore transitoire de 90%. Un mauvais lavage simple n’empêche donc pas suffisamment une contamination manu portée. De plus, les personnels soignants portaient toutes leurs bagues, que ce soit leurs alliances ou des baguesplus travaillées ayant plus de recoins inaccessibles au nettoyage. Or les bijoux tels que les bagues, les bracelets, les montres etc. sont des facteurs de transmissions car difficiles à décontaminer. La présence d’une bague augmente le risque d’infection de 76%, la présence de plus d’une bague l’augmente de 94%. Durant le lavage, celles-ci représentent un obstacle à l’élimination des bactéries et...
tracking img