Hypathie d'alexandrie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (290 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Qui est Hypatie d’Alexandrie ?
Hypatie d’Alexandrie, reconnue comme étant une grande philosophe et mathématicienne, est née en 370 en Égypte et décédée en 415. Fille du célèbremathématicien Théon d’Alexandrie, l’existence d’Hypatie a grandement marqué l’Antiquité grâce à ses nombreuses connaissances mathématiques, philosophiques et astronomiques. À cette époque, ellefaisait partie des rares femmes à s’être intéressée aux sciences. Elle publia de nombreux ouvrages, commenta les écrits mathématiques de Diophante d’Alexandrie, Ptolémée de Thébaïde etd’Apollonius de Perge, écrit un «canon astronomique» et fonda aussi une école de philosophie à Alexandrie. Dans cet établissement, elle enseigna les nombreuses théories de Platon etd’Aristote.
Effectivement, Hypatie a eu une très grande influence sur toute la société Égyptienne à cette époque. Elle était un exemple de sagesse, de beauté, d’intelligence, depersévérance, auprès de tous, ce qui faisait d’elle une excellente citoyenne sur les pouvoirs politiques et religieux. Cependant, dû à un énorme conflit entre l’évêque Cyrille et le gouverneurOreste, Cyrille établit un plan afin de se venger, et il s’en prit à Hypatie, l’amie d’Oreste. Pour cela, elle fut assaillie en pleine rue et trainée jusqu’au ceasarium, où elle fut tuéeet brulée.

Pierre Hadot, «Hypatie», Encyclopeadia Universalis, [En ligne], http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/hypatie/#, (Page consultée le 9 février 2011)
S.A, «Hypatie»,Encyclopédie de l’Agora, [En ligne], http://agora.qc.ca/dossiers/Hypatie, (Page consultée le 9 février 2011)
Isabelle Jeuge-Maynart, Le petit Larousse illustré 2007, Paris, Larousse,2006, p.144
Éric Volant, «Hypatie», Encyclopédie Agora; sur la mort, [En ligne], http://agora.qc.ca/thematiques/mort.nsf/Dossiers/Hypatie, (Page consultée le 9 février 2011)
tracking img