Hyperborea

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2372 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Depuis que l’homme pense et qu’il est, les débats entre traditions ancestrales et renouveaux ont toujours été de ses quotidiens. Le sens moral ou plutôt les valeurs qui en dégages et les conduites de la société qui en découlent forment des débats de plus en plus complexes et difficilement justifiables ou difficilement défendables par des valeurs universelles. De ce fais, voici l’un des débats quiréveille l’inquiétude d’un endettement futur pour l’humanité.

L’Eugénisme Libéral

Définition de l’eugénisme : Tout d’abord l’eugénisme est un désir antique d’une amélioration de la race ou de l’espèce humaine. Elle se caractérise par une politique volontariste d'éradication des caractères jugés handicapants ou d’une favorisation des caractères jugés « bénéfiques ». L' "eugénisme positif"consiste à procréer selon un système de préférence des "individus supérieurs" afin de parfaire le stock génétique de la race humaine. L' "eugénisme négatif" consiste à décourager ou interdire légalement la reproduction des individus dont les gènes sont tenus pour "inférieurs" et ceci "par le conseil ou par la stérilisation volontaire ou forcée" . Toute la nouveauté du débat contemporain surl'eugénisme tient au fait qu'il n'est plus défendu par des idéologies totalitaires et qu'il n'est plus conçu comme un programme étatique et centralisé de création d'un homme nouveau uniforme et universel. L'eugénisme est aujourd'hui ardemment défendu par des libéraux : ils souhaitent que la recherche scientifique et l'innovation technique soient entravées le moins possible et soutiennent que la sphère deliberté des individus doit désormais être étendue aux caractéristiques physiques et psychiques de leur progéniture. La nouveauté, c'est que l'eugénisme est défendu au nom de la liberté .

Liberté de choix aux parents pour leurs progénitures face à un eugénisme négatif/positif ?

L’eugénisme libéral en accord avec les libertés individuelles

Pour ceux qui défendent l’eugénisme au nom de laliberté, un de leurs principaux arguments est la politique du fait accompli et la rhétorique du précédent. C’est le progrès de la science et la science a été bénéfique pour l’humanité au sens du progrès. Le fait accompli est difficilement réfutable et lorsqu’il est appliqué avant une réglementation cela devient difficile de l’interdire. L’eugénisme est un choix individuel. Il est remarquable qu'unnombre important de scientifiques et bio éthiciens de tout acabit, tant du côté européen qu'américain, estiment que la problématique morale de l'eugénisme s'est évaporée dans le passage de l'État au privé, c'est-à-dire que l'eugénisme n'est véritablement eugénisme que s'il est renforcé par un État aux pouvoirs totalitaires en vertu d'une idéologie biocratique ; il ne s'agit donc plus que d'établirdes critères juridiques pour réglementer une pratique en soi moralement non problématique, puisque n'impliquant aucun bris des droits parentaux et reproductifs . La décision eugénique ressortissant simplement de la loi de l'offre et de la demande et non de la coercition étatique, elle ne présente aucune problématique morale spéciale pour une société libérale puisque chacun est libre, suivant sesimages personnelles du monde, de participer ou non au processus eugénique. C’est la liberté du choix de choisir ce que nous voulons pour nos enfants en tant que parents. Certain diront que ce choix se fait sans le consentement de l’enfant lorsque nous allons vers un eugénisme positif d’amélioration de certains traits génétiques. Cependant, il est très facilement défendable de comparer cela avecl’avortement qui lui est fait sans le consentement de l’enfant et de plus amène sa mort. L’avortement est considéré comme un choix et un droit acquis à la femme. Nous pourrions y aller ainsi avec l’eugénisme positif. La femme devrait pouvoir choisir les gènes de son enfant pour le bien de celui-ci et surtout par liberté de choix. Comme le discours normatif, qu’il soit moral ou social, ne peut plus...
tracking img