Hyperinflation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’inflation se définit comme « la perte du pouvoir d’achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix. » (Définition de l’INSEE).
Quant à l’hyperinflation, il s’agit d’une inflation très élevée (plus de 50% par mois), l’argent peut perdre de sa valeur parfois d’heure en heure, comme ce fut le cas en Serbie en 1993 ou un kilo de viande a valu jusqu’à 20billions de Dinard.
Ce phénomène n’est pas rare, il a touché de nombreux pays au cours du 20 siècle : Hongrie, Argentine, Zimbabwe, Allemagne, Grèce, Chine, ou la France juste après la révolution….
On peut se demander comment des états laissent l’économie de leur pays dériver d’une façon aussi négative ?
Nous constaterons que des mécanismes identiques semblent la déclencher alors même qu’elle estapparue sur des continents différents et des époques diverses.
Puis nous verrons que l’hyperinflation devient vite incontrôlable, elle a des conséquences économiques, politiques et sociales souvent funestes.

Les déclencheurs de cette hyperinflation sont d’ordre politique et économique. Il s’agit souvent d’une conjonction de ces deux facteurs.
La république de Weimar (Allemagne à l’issue dela première guerre mondiale) a connu une inflation qui s’est transformée en hyperinflation ; les prix doublaient toutes les 50 heures, les ouvriers se faisaient payer deux fois par jour. Socialement ce fut un désastre, le chômage était massif entrainant une pauvreté importante. Des révoltes, grèves, attentats de l’extrême droite paralysaient le pays.
Économiquement, l’Allemagne avait desdifficultés à rembourser les dettes établies par le traité de Versailles. Pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas réagit plus tôt et lutté contre cette hyperinflation ? Outre un gouvernement faible, aux prises à de multiples divisions, les grandes compagnies voyaient l’inflation d’un bon œil puisqu’elle permettait d’alléger les dettes et favorisait les exportations.
Les réformes agraires brutales malpréparées de 2003 ont conduit les habitants du Zimbabwe à la famine et à une hausse brutale des denrées.
Dans les deux cas précédents, les gouvernements ont pris des décisions sans vouloir mesurer les conséquences à court terme.
Ces périodes d’hyperinflation coïncident souvent à des périodes politiques troublées. C’est le cas de la Grèce entre 1941 et 1944 occupée par les Allemands, de la Hongrie àla fin de la seconde guerre mondiale, les prix doublent toutes les 15 heures, ou aussi en Iran après la révolution Islamique en 1979.
Mais le plus souvent, les états passent d’une période inflationniste à une période d’hyperinflation. Comment ? Souvent une des causes est le recours massif par l’état concerné de la « planche à billet » par augmentation de la masse monétaire. Ces pays sont souventtrès endettés comme ce fut le cas pour l’Allemagne de Weimar ou la France révolutionnaire de 1789 qui ne parvenait pas à éponger les dettes de l’ancien régime.
Parfois des évènements extérieurs au pays concerné viennent renforcer une situation monétaire déjà difficile ; le choc pétrolier de 1973 a fait augmenter l’inflation en France passant de 6,2 en 1972 à 13,4 en 1974. Cependant, il n’y apas eu d’épisode d’hyperinflation.
Des régimes politiques faibles ou affaiblis ou dictatoriaux, des dettes qu’ils ne parviennent pas à rembourser semblent être les deux causes majeures de l’hyperinflation à cela s’ajoute le recours à une hausse de la masse monétaire (planche à billets) donc une perte de confiance et de fiabilité et surtout de valeur de celle-ci.

Ces épisodes ont une finet des conséquences sociales, monétaires et politiques.
Les épisodes d’inflation modérée peuvent avoir quelques aspects positifs. Elle a permis à de nombreux salariés modestes pendant les trente glorieuses d’accéder à la propriété. Le coût de leur emprunt initial diminuait pour peu que leur revenu soit indexé ce qui fut le cas des salaires.
Ce n’est pas le cas de l’hyperinflation qui...
tracking img