Hyperlink

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 96 (23958 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

HYPERLINK \l "_PRÉSENTATION" Présentation Françoise Bollengier et Maryse Lopez 2

HYPERLINK \l "_L’ARGUMENTATION_AU_LYCÉE" L’argumentation au lycée professionnel : 3
des instructions officielles aux productions d’élèves
Françoise Bollengier, Maryse Lopez

HYPERLINK \l "_L'ARGUMENTATION_N'EST_PAS" L’argumentation n’est passoluble dans la séquence… 23
Françoise Girod, Françoise Bollengier, Maryse Lopez

HYPERLINK \l "_À_L'usage_des" Petit glossaire de l’argumentation… à l’usage des enseignants ! 25
Françoise Girod, Françoise Bollengier et Maryse Lopez

HYPERLINK \l "_BIBLIOGRAPHIE" Bibliographie 27
Maryse Lopez

HYPERLINK \l "_ARGUMENTATION_ET_ŒUVRE" Argumentation et œuvre intégrale : 28
Ledernier jour d’un condamné de Victor Hugo
Eric Hoppenot

HYPERLINK \l "_L’ARGUMENTATION_ET_L’ECJS" L’argumentation dans le cadre de l’ECJS  37
(Stratégies argumentatives en vigueur : quand les femmes évoluent sur le terrain)
Christine Eschenbrenner

HYPERLINK \l "_UNE_SÉQUENCE_ARGUMENTATION" Une séquence argumentation en classe de CAP 46
Elisabeth Delpy

HYPERLINK \l"_POUR_MIEUX_COMPRENDRE" Pour mieux comprendre l’argumentation en vente 53 Christiane Rouyer

PRÉSENTATION

Notre revue s’efforce de proposer aux collègues des projets didactiques et pédagogiques variés, qui correspondent aux attentes et aux questions du moment.
Après avoir, pour les plus récents numéros consacrés au français, envisagé les projets interdisciplinaires (avant même l’instauration duPPCP !), l’étude de la langue, la lecture de l’œuvre intégrale, nous avons souhaité aborder cette fois-ci l’argumentation.
Savoir « argumenter », c’est pouvoir exprimer une opinion, la défendre, c’est devenir un citoyen responsable et libre de penser, de développer son esprit critique.
Le dernier numéro d’interlignes consacré à l’argumentation fait partie des archives. Le numéro 3, remonte en effet…au siècle dernier… Depuis bien des choses ont changé à commencer par les programmes et surtout les épreuves d’examen. Il n’est plus question désormais d’apprendre à argumenter en bachotant un développement canonique «  thèse, antithèse, synthèse » pour rédiger un « développement » ou un « devoir » proposé à l’examen. Il s’agit, aussi bien en classe de BEP qu’en baccalauréat, de développer par lapratique de la lecture, de l’écriture, du débat oral, des compétences de jugement qui s’appuient sur des savoirs et des valeurs explicités et assimilés. L’épreuve d’écriture au baccalauréat professionnel, qui sanctionne toute la formation acquise au lycée professionnel, évalue la capacité des élèves à exprimer une opinion. C’est par une progressivité des apprentissages de la classe de CAP à laterminale professionnelle que ces compétences pourront peu à peu se construire.

Avec Maryse Lopez, nous sommes donc parties des épreuves d’examen pour tenter de comprendre ce que suggèrent les programmes et les documents d’accompagnement, comment ils se traduisent par des sujets d’examen et surtout ce qu’en font les élèves au moment de l’écriture.

Avec Françoise Girod et Maryse Lopez, nousfaisons le point sur quelques évolutions récentes de la didactique de l’argumentation – en particulier sur son insertion dans la « séquence d’enseignement »- et explicitons, à l’usage des enseignants, quelques notions « savantes » qui y sont liées.

Éric Hoppenot propose d’étudier l’argumentation dans le cadre de la lecture d’un roman, Le dernier jour d’un condamné de Victor Hugo

ChristineEchenbrenner, dans le cadre d’un projet concernant l’ECJS. a travaillé avec ses élèves la préparation d’un débat oral.

Elisabeth Delpy montre comment elle parvient à mieux faire lire les textes argumentatifs en passant par l’écriture et comment la compétence d’écriture argumentative se construit peu à peu chez des élèves en assez grande difficulté.

Christiane Rouyer est allé voir du...
tracking img