Hysteria

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (394 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Et les océans auront beau se soulever et les cieux s’embraser, jamais le chlore de tes yeux n’édulcoreront le supplice de ton sourire dévastateur et de tes caresses cruelles. Je m’abandonne à tonnaufrage, à notre ivresse ténébreuse, pour retrouver un peu de haine qui me tenaillait autrefois les entrailles, lorsque les fleurs étaient encore jalouses des roses, pour que désormais, le martyr tombeamoureux de son bourreau. Mon visage entre tes mains pourpres, les lèvres empoisonnées d’attentat indécent, nos transports illicites, nos ruisseaux de rubis dans l’embrassure de nos cœurs fiévreux. Laporcelaine est brisée.

M e s a b î m e s q u e j e s u b l i m e

Les lueurs de l’aube croupissant dans les nuages rouillés. Des débris de roses sur nos peaux mutilées. Les pluies d’acidesulfurique brûlent nos deux êtres dans la discorde. Un doux parfum de fleur fanée me parvient, l’amère odeur de nos affres. Tombés dans ce piège implacable, la liqueur pourpre sur nos cœurs et sur noscorps, je ressens l’addiction lointaine, l’appel des Profondeurs. Quel somptueux désastre.

Une journée passée entre ténèbres et amertume, parce que je pense toujours à toi. Toi, enfant de la souffrance,tes larmes assèchent nos torrents lacrymaux, et tes sourires fanent nos fleurs autrefois si éclatantes de beauté. Somptueux était ton visage, illuminé par un bonheur désormais suranné. Merveilleuseétait ton allure aux formes généreuses, aujourd’hui aiguisée par les os tranchants. Tes traits poupins se ternissent, les roses caressent nos tourments sulfureux, cruelles dévoreuses effrayantes auxépines assassines. Elles ont percé ton cœur froid de part en part, le forent de rechute et le remplissent de neige brûlante. Un cœur meurtri pour une âme fatiguée.

Tu t’enchaînes à tes affres, croyantqu’elles te délivreront du mal qui te ronge. Splendide désillusion pour un corps aussi fragile qu’un miroir. Tu t’emmêles dans tes sentiments, regarde une dernière fois l’horizon empli d’espoir....
tracking img