Hysteria

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Mœurs et sexualité en Océanie

Introduction:

Le texte que nous étudions est extrait du livre mœurs et sexualité en Océanie et plus précisément le chapitre IV «  La première enfance : formation du caractère » écrit par Margaret Mead qui est une anthropologue américaine. Connue pour être très engagée, participa activement à promouvoir la dimension humaniste de l'anthropologie. Le monde estpeuplé d’une multitude de culture. Chacune différentes par leur environnement et leur contexte. Dans les années 20, deux courant anthropologique sont présent le culturalisme et le fonctionnalisme. En sachant cela, elle Etudia en 1931 trois sociétés en Nouvelle-Guinée. En utilisant un point de vue comparatiste. Qu’Elle complètera en 1933. Elle étudie la culturel de ses trois sociétés. Mead ydécrit une société de tolérance, sans conflit, où « l'activité sexuelle est une chose naturelle et agréable » à laquelle les adolescents, en particulier, s'adonnent librement. La description de Mead, nous poser des problèmes. Car si on compare notre société des années 20 et la leur, comment expliquer la différence entre notre société et la leur ? Et comment expliquer que il y a des divergence ?Plan :

l'enfance

la différence des sexes

Il n'y a guère plus d'un siècle, il n'existait, pour les parents comme pour les éducateurs, aucun problème de l’enfance. Maintenant L’enfance est perçue de différente façon. Et on a toujours cherché à remettre en cause l’agressivité ou la violence dans certains jeux. Car l’enfant peut être cruelle car il n’a pas notion du bien et du mal. Margaretva essayer de retrouver les singularités d'une culture à travers les individus et elle porte son attention sur l'enfance et plus précisément sur les jeux, en étudiant les trois sociétés primitives en nouvelle guinée, elle souhaite montre un autre aspect de l’enfance. Elle s'interroge sur la manière dont un groupe va inculquer aux enfants leurs valeurs, croyances, gestes et attitude qui serontnécessaires pour vivre au sein de leur société, Elle montre qu’ils ne font pas preuve d’agressivité. Alors que l’enfant en occident s’amuse à la guerre et d’autres jeux qui pourraient paraitre violent. Cette approche montre une différence énorme entre ces deux cultures. Donc on pourrait dire cela et du à la différence des cultures. Donc nous pouvons dire que l’enfance est différente dans chaqueculture. Car ils n’ont pas les mêmes jeux. Et la même façon d’agir. Car l’enfant dans une fêtes sont turbulent les parents doivent sans cesse s’occuper d’eux. Mead veut montrer l’aspect culturel diffèrent de ces société. Et cherche à faire une comparaison avec la société des années 20. Ce qui nous laisse penser qu’il n’y a pas une enfance mais des enfances. Car chaque culture éduque ces enfantsselon leur principe. Il n’y a pas une enfance dite universelle.

L’adolescence est souvent vue comme une période difficile pour l’être humain car il se cherche. Il aborde diffèrent problème sa volonté de s’affranchir de ces parents et ces désirs .Mead se focalise sur l'éducation en fonction des sexes et la division sexuelle du travail qui s'instaure dès l'enfance .chaque sexe a un rôle. Elle montreles différences qui il y a entre les filles et les garçons car leurs occupations respectives ne constituent pas à la même chose. Les filles s’occupent de ramasser du bois porté, préparer les fêtes. Il y a un travail de groupes, apprentissage de l'organisation de la vie domestique. Contrairement au garçon qui ne font pas de travail en groupe, ils sont plus individualiste, apprentissage de lachasse. il y a une opposition les fille à l'intérieur du village et les garçon a l'extérieur , cette apprentissage façonne une personnalité propre a chaque sexe, Mead veut dire que le tempérament de chaque sexe est déterminé par la société .les différence entre sexe ne sont pas fondé sur la biologie , mais sur la société «  il ne faut pas attribuer a la nature ce qui relève en fait de la culture...
tracking img