Ibm dans second life

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment l'organisation de réunions dans Second Life a converti l'élite de la technologie chez IBM en adeptes des mondes virtuels
Synthèse
Un cinquième des coûts et pas de jetlag
Chez IBM, l'Academy of Technology est depuis longtemps à la pointe dans le domaine de la recherche et de l'exploration de nouvelles formes de technologie. Fin 2008, la Conférence sur les mondes virtuels puisl'Assemblée annuelle de l'organisation ont été hébergées dans un environnement sécurisé sur Second Life, dans un espace de conférence tout spécialement créé par IBM pour l'organisation des discours, des groupes de travail, une simulation du Green Data Center, une bibliothèque, ainsi que diverses zones réservées aux réunions. Avant la conférence, plus de 200 participants ont reçu une formation de base surSecond Life afin de pouvoir communiquer et se déplacer aisément dans le monde virtuel. IBM estime que le retour sur investissement de la Conférence sur les mondes virtuels a été d'environ 320 000 US$ et que l'Assemblée annuelle s'est déroulée parfaitement, pour un cinquième des coûts d'un événement organisé dans le monde réel. De nombreux employés d'IBM ont préparé le terrain pour l'organisation deconférences virtuelles futures et sont ainsi devenus des adeptes de cette technologie.
Les mondes virtuels éveillent la curiosité de l'Academy of Technology chez IBM
330 innovateurs et maîtres à penser, situés aux quatre coins de la planète et répartis parmi les 200 000 employés de la section technique, composent la prestigieuse Academy of Technology (AoT) d'IBM. La mission des membres de l'AoTest de servir de leadership technique à IBM : identifier et poursuivre les opportunités et développements techniques, améliorer la base technologique d'IBM, et développer la communauté technique d'IBM.
L'AoT est toujours à l'affût de nouvelles formes de technologies et les mondes virtuels sont sur son radar depuis longtemps. Fin 2007, il était clair pour plusieurs personnes du groupe que lesmondes virtuels étaient bien plus qu'une plate-forme de jeu ou qu'un simple outil de réseau social. Ces personnes avaient compris que les environnements virtuels pouvaient changer la façon dont les entreprises fonctionnent et qu'il valait probablement la peine de les explorer en profondeur.
conclusion
En fait, Neil Katz, membre de l'Academy of Technology et Distinguished Engineer chez IBM, recommandaà ce qu'une conférence entière de l'AoT soit consacrée aux mondes virtuels. Irving Wladawsky-Beger, vice-président émérite de l'Academy of Technology, acquiesça sans hésitation et alla même plus loin : pourquoi ne pas organiser la Conférence sur les mondes virtuels dans un monde virtuel ? Larry O'Connell, coprésident de la conférence et directeur du Technical Advisor Project Office, fut d'accord.Cela semblait complètement logique. Quelques mois plus tard, l'organisation de la Conférence sur les mondes virtuels fut approuvée et programmée pour octobre 2008. Elle aurait lieu sur Second Life, dans un environnement sécurisé par Linden Lab, les créateurs de Second Life.
IBM se prépare pour sa première conférence dans un monde virtuel
Très rapidement, Neil Katz créa une équipe chargée del'organisation, planification et conception de la Conférence sur les mondes virtuels. Craig Becker, Global architect pour la section Digital Convergence d'IBM et résident expérimenté sur Second Life, se porta volontaire pour rejoindre l'équipe et servir de Chief Architect et Design Leader du projet. Becker travailla en étroite collaboration avec Linden Lab pendant plusieurs mois. Seize régionssituées derrière le pare-feu d'IBM furent créées dans Second Life. Une zone de conférence sécurisée fut mise sur pied pour les participants de la conférence, tout en conservant l'accès public à IBM et aux autres régions. Becker et une équipe de designers et de constructeurs bénévoles construisirent aussi les bâtiments de la conférence qui devaient comprendre un hall de réception, une zone de...
tracking img