Ideles mutations du jihad international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 68 (16977 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les grandes évolutions de la mouvance jihadiste

Les dernières lignes de l’ouvrage avaient été rédigées en décembre 2003. En un peu plus de deux ans, la situation a connu de profondes évolutions. Pour paraphraser le titre d’un livre de Bernard Lewis : islam combattant, que s’est il passé ?

D’abord force est de constater que le bilan de la lutte antiterroriste reste mitigé. Bien sur, lamenace est provisoire. Privée de tout projet, hormis celui - quasi nihiliste - de dresser sur les ruines du monde impie la bannière d’un islam dévoyé, la mouvance moujahidin ne peut prétendre qu’a son martyre final. Encore faut il admettre que, dans cette attente, elle aura fait preuve d’un réel pouvoir de nuisance, en raison de sa connaissance instinctive des faiblesses du monde démocratique. Leterrorisme, forme ultime de la violence politique, est d’abord fondé sur une énergie. Comme une vague de fond, il apparaît par surprise, prend sa course sur le temps, avant de disparaitre une fois en contact avec la terre ferme.

Le provisoire dure et la mouvance moujahidine a marqué incontestablement des points. Les principaux chefs de la mouvance AQ sont toujours en fuite, même si arrestations ouneutralisations périodiques en diminuent régulièrement le nombre. La menace est aujourd’hui quasi mondiale et le seul continent épargné, semble l’Amérique du Sud où, fin 2004, a été évoquée la présence de petites structures logistiques et de militants en fuite. Les excès de la lutte ont divisé l’alliance anti terroriste, dont de nombreux partenaire en particulier européens et musulmans se sontopposés à sa participation à la guerre en Iraq. Celle ci a contribué au final au renforcement d’une nouvelle génération de militants très détermines et mal identifiables. Les attentats jihadistes sont aujourd’hui quotidiens. La persistance des craintes provoque dans la durée un ralentissement supportable mais perceptible des activités économiques. Enfin de nouveaux modes spectaculaires d’actionterroriste sont apparus (prise d’otages de masse) ou se sont développés (décapitation et mutilations).

Mais dans le même temps, la mouvance a perdu de sa force et de son unité. Cela est d’abord lié à l’absence d’une base centralisée – Quartier Général, lieu d’entraînement, zone de repos – qui n’a pas été retrouvée depuis le défaite d’Afghanistan. Les pays musulmans sont au premier plan de lalutte antiterroriste et leurs populations ont majoritairement compris la perversion du combat jihadiste. Des frappes régulières neutralisent les militants les plus expérimentes. Le niveau qualitatif des frappes ont globalement diminué, confirmant que le terrorisme jihadiste pouvait mener une guerre de terreur psychologique mais n’avait pas, malgré ses prétentions, de réelle capacité demassacre). Les populations civiles ont fait preuve de cohésion et se sont adaptées aux mesures nécessaires.

Un rappel par zone géographique des principaux événements de ces deux dernières années permet de mieux comprendre les principales lignes directrices de la menace actuelle.

I) Que s’est il passé depuis 2003 ?

A) En Europe le seul pays visé par la menace jihadiste jusqu’en septembre 2001avait été la France, dont certains des ennemis inspirés par la souvenir du jihad extérieur algérien avait rallié la mouvance moujahidine. Le reste du continent avait servi de base logistique. La situation a aujourd’hui changé. D’autres pays du continent sont devenus des cibles prioritaires, en raison de leur raidissement devant l’islamisme combattant mais surtout de leur participation aux coalitionsinternationales en Afghanistan, puis en Iraq.

Les attentats contre l’Espagne la Grande Bretagne ou a un moindre niveau aux Pays Bas, les tentatives au Danemark, en Italie, en Allemagne ont montré que la mouvance jihadiste, si elle n’avait pu toucher a nouveau les Etats Unis, restait déterminée a attaquer ses alliés occidentaux.

L’Espagne - pays pourtant expérimenté aux dangers du...
tracking img