Ietsde over iets jaja

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans Les belles images, Simone de Beauvoir nous transporte au sein d'une famille parisienne aisée. Laurence est publicitaire, elle a deux petites filles qu'elle regrette de ne pas voir grandir.Mariée à Jean-Charles, elle semble heureuse. Malgré cela, elle a un amant, Lucien, qui souffre de la situation. Que doit-elle faire? C'est évident, elle a conscience qu'elle doit mettre un terme à sessouffrances. Mais, elle ne veut pas quitter son mari car trop de liens se sont créés depuis qu'elle est avec lui. Mais, pourquoi est-ce que la solution au problème serait Jean-Charles uniquement parcequ'elle l'a rencontré à 19 ans, avant de connaître Lucien?

Laurence essaie tant bien que mal de protéger la plus grande de ses filles, Catherine. Elle tient cette dernière à l'écart de tout ce quipourrait lui faire du mal et elle lui interdit ainsi de lire les journaux, de regarder la télévision. Mais Catherine est très liée avec une amie un peu plus âgée, qui lui apprend de nouvelles choses,parfois tristes. Est-ce une raison pour Laurence d'empêcher cette amitié? Est-il réellement nécessaire de faire de sa fille un monstre froid, sans coeur et incapable d'aucune émotion face à des images demeurtre, de guerre...? Après beaucoup d'interrogations, Laurence décide de ne pas faire de sa fille ce qu'elle est devenue elle-même : une belle image.

"Jean-Charles a-t-il raison? Est-ce de moiqu'elle tient ce caractère inquiet? C'est effrayant de penser qu'on marque ses enfants rien que par ce qu'on est. Pointe de feu à travers le coeur. Anxiété, remords. Les humeurs quotidiennes, leshasards d'un mot, d'un silence, toutes ces contingences qui devraient s'effacer derrière moi, ça s'inscrit dans cette enfant qui rumine et qui se souviendra, comme je me souviens des inflexions de voix deDominique. Ca semble injuste. On ne peut pas prendre la responsabilité de tout ce qu'on fait - ne fait pas." (pages 135-136)

Ce roman de Simone de Beauvoir est très riche et magnifique. Encore...
tracking img