Ifrs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2381 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse comparative entre les normesIFRS / normes Marocaines
Voici une analyse comparative des normes IAS/IFRS et normes comptables marocaines.
LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
IAS/IFRS
Amortissement de certaines immobilisations incorporelles
• Réévaluation possible
• Mode d’amortissement linéaire
AU MAROC
• Amortissement obligatoire des immobilisations incorporelles
•Réévaluation interdite
• Mode d’amortissement linéaire
Le Goodwill ou écart d’acquisition
IAS/IFRS
• Comptabilisé en tant qu’actif
• Amortissement non autorisé suite à la révision de IAS 38
AU MAROC
• Comptabilisé en tant qu’actif
• Mode d’amortissement linéaire
• Durée maximum 20 ans durée d’utilité de l’immobilisation concernée
A noter :
- Le goodwilln’est plus amortissable depuis la révision de IAS 38
- Au Maroc, le PCG (Plan Comptable Général) prévoit que l’écart d’acquisition soit amorti, sans
exception, selon un plan d’amortissement dont la durée doit refléter les hypothèses retenues et les objectifs
fixés lors de l’acquisition.
Les Frais d’établissement et frais à étaler
IAS/IFRS
• IAS 38 interdit lacomptabilisation parmi l’actif des frais à étaler ou desfrais d’établissement
AU MAROC
• Les frais à étaler et d’établissement sont comptabilisés à l’actif et amortis sur une durée maximum de 5
ans
Les Frais de recherche et développement
IAS/IFRS
• Frais de recherche fondamentale doivent être comptabilisées en charge
• Frais de recherche appliquée doivent êtrecomptabilisées en charge
• Frais de développement peuvent être immobilisées sous certaines conditions.
• Amortissement sur la durée prévisionnelle d’utilisation
AU MAROC
• Frais de recherche fondamentale doivent être comptabilisées en charge
• Frais de recherche appliquée peuvent être comptabilisées en immobilisation
• Frais de développement peuvent être immobilisées sous certainesconditions
• Amortissement sur 5 ans maximum
A noter :
IAS 38 prévoit l’activation des frais de développement lorsque les critères
suivants sont vérifiés :
- Probabilité de générer des bénéfices
- Produit clairement identifié
- Possibilité de fabrication démontrée
- Intention de vendre le produit
- Existence d’un marché potentiel
- Ressources suffisantes

- Au Maroc, la règlegénérale est la constatation en charge. Cependant, pour les frais de recherche appliquée et
développement, l’activation est possible si :
* Les projets sont individualisés
* D’importantes chances de réussites techniques
* La rentabilité commerciale est démontrée
LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES
La Réévaluation
des immobilisations corporelles
IAS/IFRS
• Permise
• Non Taxée
•Pratiquée
AU MAROC
• Permise
• Taxée
• Pratiquée rarement
-Les normes internationales recommandent d’effectuer régulièrement les
réévaluations de manière à ce que la valeur comptable nette de l’immobilisation soit proche de sa juste valeur
-Au Maroc, les règles fiscales jouent un rôle pénalisant puisque les réévaluations sont soumises à l’impôt
-Les réévaluations sont rarementpratiquées au Maroc
Les Amortissement des immobilisations corporelles
IAS/IFRS
• La durée d’amortissement est la
durée de vie économique prévue
• Mode de risque; amortissement non précisé
• Durée fiscale non applicable
AU MAROC
• La durée d’amortissement est la durée de vie économique prévue
• Mode linéaire ou dégressif
• Durée fiscale fréquemment choisie comme duréed’amortissement
A noter :
- Au Maroc, les méthodes comptables d’amortissement des immobilisations sont dépendantes de la
réglementation fiscale en terme de durée retenue et de rythme d’amortissement
- La durée de vie sur le plan fiscal et comptable est en général plus courte
que la durée de vie réelle des immobilisations
- IFRS 16 (immobilisations corporelles) précise que...
tracking img