Ifsi competence 3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2575 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
J’ai réalisé mon stage dans une Maison d’Accueil spécialisée (MAS), du 02 novembre au 06 décembre 2010. Elle est implantée au sein d’un EPSM de l’agglomération Lilloise, mais elle a une vocation moins médicale que l’ensemble des unités qui l’entourent. Les personnes qui l’occupent ne sont pas des patients, mais des résidents. Peuvent être admises, les personnes ayant obtenu une orientation en M AS par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH).

« La personne qui intègre la résidence doit pouvoir intégrer le projet de la résidence et s’y épanouir. »[1]

La structure accueille 60 personnes, réparties dans 5 ailes. Son projet s’articule sur trois axes. Un projet de vie qui place le résidant au cœur de l’établissement. Un projet éducatif, qui a lavocation d’apporter du bien être, sur le plan psychique et social. Un projet de soins, avec une prise en charge individuelle et adaptée.

Les résidants peuvent bénéficier, de soins de nursing requis par l’état des personnes accueillies, d’une surveillance médicale régulière avec recours aux médecins en cas d’urgence, du suivi des traitements, d’actes paramédicaux, d’un accompagnement dans différentesactivités (manuelle, artistique et ludique), d’un accompagnement pour des sorties extérieures (restaurant, équithérapie, musées…).

Les résidents :

Leurs handicaps les privent tous d’une part d’autonomie. Leur état de santé les soumet à une dépendance qui est compensé par la présence des professionnels. L’équipe est constituée, d’un groupe d’infirmier commun aux cinq ailes, et dans chaqueaile, des aides-soignants et des aides médico psychologique, prennent en charge l’ensemble des soins de nursing, et organisent l’animation quotidienne des résidents. Les agents de service hospitalier sont chargés de l’entretien des locaux. L’aspect éducatif et social est porté par des animateurs, éducateurs et psychomotricien, qui veillent à sortir les résidents de leur quotidien.

Ces derniersprésentent des handicaps physiques et mentaux. La liste des pathologies est multiple : déficience intellectuelle moyenne et profonde, psychotique/schizophrène, autisme, suite d’accident de la voie publique, certains ont des pathologies génétiques évolutives …, mais leur point commun étant l’affection des fonctions cognitives et/ou motrices, entrainant une grande perte d’autonomie, avec la présencenécessaire d’un personnel qualifié et engagé.

La situation de « soins de confort et de bien-être » :

Elle concerne un résident, âgé de 59 ans (1951). Il est atteint d’une arriération mentale profonde suite à une encéphalopathie grave[2], diagnostiquée à l’âge de deux ans. Sa pathologie est accompagnée de spasmes, ceux-ci durent 2 à 3 secondes, à raison de plusieurs crises par jours. Ils secaractérisent par une contraction soudaine et lente de la tête, du cou, du tronc, en flexion.

L'anamnèse :

Ce résident présente, une dysmorphie des hanches, de l’ostéoporose, des crises d’asthme, victime d’une épidémie trichocéphale en 1989, et sujet à la potomanie.

Il a été hospitalisé de 1958 à 1961 dans un service de psychiatrie, de 1961 à 1968 dans un service pour enfants, et de 1968 à2002 en psychiatrie adulte. Il fait partie des résidents qui ont inaugurés la MAS.

Son histoire et son présent :

Il a vécu au lit de 1968 à 1981, il est en fauteuil roulant la journée depuis. Il ne verbalise absolument pas, ne s’exprime que par des cris, et ses rares moments d’apaisement semblent signifier un bien être, mais il est impossible de savoir ce qu’il ressent. Ses déplacements, trèslents, consistent à venir jusqu'à la table pour signifier qu’il a faim, jusqu'à la porte de sa chambre pour exprimer sa fatigue, ou se poster devant la porte de la salle de bains pour demander à être changé. Il est totalement incontinent, cependant il sait manifester vivement son envie d’être changé lorsqu’il est souillé, en poussant de longs cris, et en frappant les accoudoirs de son...
tracking img