Ile maurice

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2164 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER D’HISTOIRE


ILE MAURICE

ANNEE 2010 / 2011

DRAPEAU
Signification des couleurs
Il est composé de quatre bandes horizontales :
* le rouge (dessus) symbolise le sang versé par les esclaves durant la colonisation européenne (française, anglaise et hollandaise) ;
* le bleu : la couleur du ciel et de l'océan (Océan Indien) ;
* le jaune : le soleil de l'unité et lerêve de purification ;
* le vert : la nature luxuriante et les champs de canne à sucre qui recouvrent à 90 % l'île Maurice et qui représente un des trois piliers de l'économie mauricienne.
Période hollandaise[modifier]
C’est vers la fin du XVIe siècle que les marins hollandais commencent à sillonner l’océan Indien. Ils sont les premiers à reconnaître la grande valeur de l’île. D’une partgrâce à sa position géostratégique sur la route de l’Inde depuis l’Afrique du Sud. D’autre part grâce à son climat favorable, sa faune et sa richesse en bois précieux. Ils y installent les premières colonies. C’est à partir de cette époque que l’intérêt qu’ont porté les nations de marins pour l’île Maurice a crû, à commencer par les Danois, les Français et les Anglais. Les Hollandais envisagent alorsd’annexer l’île afin d’en conserver les richesses. En 1638, un gouverneur et une vingtaine de familles y vivent. Mais la population hollandaise sur Maurice va très peu augmenter au cours des années qui suivirent.
À la fin du XVIIe siècle, il se trouve sur l’île environ deux cents Hollandais et entre cinq cents et mille esclaves de Madagascar, d’Afrique, d'Inde et de Java. En 1710, les Hollandaisabandonnent volontairement Maurice. L’abattage systématique des arbres a quasiment épuisé les ressources en bois précieux, les cyclones récurrents détruisent les plantations, les rats, les chèvres et les cochons qui ont été importés ont bouleversé l’équilibre naturel et engendré des ravages parmi les espèces autochtones. Dans le même temps, la nouvelle colonie installée par les Hollandais au Cap deBonne-Espérance semblait promettre des perspectives de développement bien supérieures.
D’un point de vue linguistique, il ne reste du passage des Hollandais sur l’île que quelques toponymes : outre le nom de l’île lui-même, les districts des Plaines Wilhems et de Flaq ou le Pieter Both[1].
Période française[modifier]
Les Français s'installent pour la première fois dans l’océan Indien en 1643,sur la pointe sud de Madagascar, dans la garnison Fort-Dauphin. De là, des mutins sont envoyés à plusieurs reprises en exil sur l’île Maurice où le nombre de Hollandais restait faible. À partir de 1663, on note les premières tentatives françaises d’habiter durablement l’île. Après quelques péripéties, deux Français et dix esclaves s’y installent. Au cours des décennies suivantes n’arrivent que desgroupes isolés de colons sur Maurice, en provenance de Bretagne et de Madagascar.
En septembre 1715, la France, dont le commerce avec les Indes est harcelé par la piraterie qui sévit dans la région, envoie un bateau de guerre stationner à Maurice et en prendre le contrôle. Cela ne présente pas de difficultés particulières, les Hollandais ayant presque totalement quitté l’île en 1710. Le malouinGuillaume Dufresne d'Arsel est chargé de cette mission par le Secrétaire d'État à la Marine, Jérôme Phélypeaux de Pontchartrain, et prend possession de l'île au nom de Louis XIV le 20 septembre. Dès lors, Maurice est rebaptisé « l’Ile de France ». Il ne s’agissait pas pour la France de faire de l’île une colonie de peuplement mais de disposer d’une base arrière afin de sécuriser les transportscommerciaux avec l’Inde. En 1721, l’administration de Maurice est confiée à la Compagnie française des Indes orientales qui prend possession de l’île dans le but de la coloniser et y installe 15 colons et un prêtre. Puis d’autres colons et esclaves sont envoyés depuis la Réunion, la France et Madagascar.
« La première langue qui parvint à Maurice fut donc le français, ou plus exactement des...
tracking img