Illusion comique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (518 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'acte cinq de ‘’L’illusion comique’’ apporte un effet de rupture avec le comique des actes un, deux et trois. En effet, durant les deux derniers actes, le registre tragique est dominant et lespectateur et Pridamant sont trompés par l'illusion. Comment Alcandre parvient-il à dissiper les réticences de Pridamant quant à la réussite professionnelle de Clindor ? Tout d'abord Alcandre tient undiscours élogieux du théâtre, ensuite ce discours a une véritable visée argumentative et didactique.
I – Éloge du théâtre
1 - Honneur et grandeur du théâtre Lexique appréciatif Allusion à despersonnages antiques
2 - Divertissement universel Champ lexical du divertissement Parallélisme (vers 1787)
3 - Métier respectable comparatif de supériorité le théâtre est regardé par des grands hommesTransition : Pendant l'éloge du théâtre, Alcandre ne perd pas de vue son objectif : convaincre Pridamant et de la réussite liée au théâtre.
II – Dénouement à visée didactique
1 - Volonté de convaincrePridamant Impératif Accumulation
2 - Évolution de la vision du théâtre passé/ présent déictique temporel renseignent Pridamant sur une évolution du théâtre, qui est à présent un véritable art reconnupartout.
3 - Changement d'avis de Pridamant adverbe d'intensité déictique futurs = réconciliation entre Pridamant et Cindor
Conclusion : Le but d'Alcandre est finalement atteint. Pridamant a pu, grâceà l'éloge d'Alcandre du théâtre mené en réalité dans toute l'œuvre, reconnaître le métier d'acteur de son fils. Une réconciliation entre eux est possible. Le théâtre œuvre ainsi pour la paix desgénérations.
III - Situation de la scène dans l'action
Les dernières scènes présentent les trois protagonistes et la mort de Clindor. Pridamant croit son fils mort mais il est vite soulagé par la visiondes acteurs partageant la recette. Corneille, par la voix d'Alcandre, se livre à un éloge du théâtre par ailleurs assez méprisé au XVIIème siècle.
Il y a plusieurs destinataires à travers le...
tracking img