Immigration des Irlandais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (390 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Immigration des Irlandais

Cause de l’immigration
La Grande Famine de 1845 est une période particulièrement difficile pour les irlandais… Les paysans voient leurs champs parasités par lemildiou, un champignon rendant la pomme de terre impropre à la consommation, plongeant la population dans une pénurie alimentaire sans précédent.
Très vite, les irlandais souffrent de sous-nutrition,tombent malade, et vivent dans une misère ambiante. Des épidémies de choléra se répandent, tandis que la famine fait de nombreuses victimes suite à des anémies sévères… Dès lors, les richespropriétaires britanniques semblent profiter de la situation en expulsant de leurs terres des milliers de familles irlandaises désormais incapables de s’acquitter d’un loyer…

Familleirlandaise touché par la Grande Famine en 1845
Condition de la traverser vers les Etats Unis
Fuyant l’Irlande, ils seront plusieurs milliers d’Irlandais à s’entasser dans des cargos versl’Amérique. Certains mourront sans toutefois atteindre les États-Unis, essuyant de violentes tempêtes ou connaissant de terribles épidémies suite à un voyage trop long et ne respectant pas les normes d’hygiènesrequises pour un tel parcours. Les conditions sont épouvantables, à bord de navires surchargés appelés « coffin-Ship » bateau-cercueil. Ils manquent de vêtements et de nourriture. Ils ont déjà consomméleurs maigres provisions et ont à peine la force de soutenir cette éprouvante traversée. Ce que ces pauvres créatures doivent subir avant de prendre la mer déshonore le gouvernement et sesrèglements.

Adaptation des Irlandais
Les Irlandais miséreux vivaient dans les sous-sols, dans des caves ou dans des appartements d'une seule pièce privés de lumière naturelle et de ventilation, et souventinondés par les égouts. Le choléra, la fièvre jaune, le typhus, la tuberculose et la pneumonie y étaient particulièrement répandus. En outre, les immigrés irlandais sombraient souvent dans des...