Immigration espagne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (476 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les chiffres officiels sont tombés mercredi [26/07/2006, ndlr] : selon l’Instituto Nacional de Estadísticas (INE, l’équivalent de l’INSEE française), sur 44 400 000 habitants, l’Espagne compte3.883.000 étrangers, soit 8,70% de sa population. Les communautés les mieux représentés sont, dans l’ordre, le Maroc, l’Équateur et la Roumanie. Ces trois pays représentent presque la moitié du totald’étrangers recensés en Espagne. Les images des bateaux chargés d’africains arrivant aux ports espagnols sont trompeuses : l’immense majorité des migrants passe les frontières de la péninsule par les routes etpar les airs. Mais il est vrai que l’Espagne, longtemps exportatrice d’émigrés, a connu avec la croissance et la modernisation de ces 20 dernières années un afflux soudain d’étrangers.
Seul El Paísse permet un éditorial au titre résolument optimiste : « La présence de travailleurs immigrés a des effets positifs sur l’économie ». Le quotidien de centre gauche défend la politique derégularisation du gouvernement socialiste et s’en prend aux « mesquins » qui mettent en avant « l’accroissement des dépenses en matière d’éducation et de santé ». El Períodico de Catalunya, proche aussi des idéessocialistes, met en garde contre les craintes de la population espagnole : « On ne fera jamais trop de pédagogie pour éviter les craintes entre populations autochtone et immigrée », explique lequotidien barcelonais.
Toujours très critique de la politique de Zapatero, El Mundo voit dans les dernières évolutions démographiques « un changement trop rapide à cause d’un gouvernement qui attire lesmasses du tiers monde » et reprend la guerre des chiffres créée par le Partido Popular (de droite, le PP est le principal parti de l’opposition) : « Comme l’a bien dit le PP, il est tout à fait possiblequ’il y ait en fait 1.600.000 immigrés clandestins », alors que le gouvernement parle d’un million.
L’Espagne se sent seule face à l’immigration. Pays le plus proche des côtes africaines, c’est...
tracking img