Immigration marocaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Immigration Marocaine en France

Évolution historique de l'immigration marocaine en France
L'immigration marocaine en France est un phénomène ancien. C'est vers 1910 que l'ont peut situer le début du mouvement migratoire des Marocains vers la France : entre 1914 et 1918, la France comptait déjà plus de 15 000 travailleurs marocains. L'immigration marocaine en France n'a connu une ampleurimportante qu'à partir des années 1970. L'arrêt de l'immigration décidé par le gouvernement, l'échec de la politique des retours et le recours au regroupement familial amorcé dès 1974, ont contribué à la transformation du mouvement migratoire marocain en France. Lors des derniers recensements de 1990, les Marocains occupent le troisième rang après les Portugais et les Algériens. Ils représentent 15,9% de l'ensemble des étrangers en France soit 572 652 Marocains sans compter les 68 000 qui ont acquis la nationalité française. On peut distinguer trois temps différents qui nous permettent de caractériser le processus du mouvement migratoire marocain en France : * Le premier temps se situe entre les deux guerres. Il s'agit des premières tentatives de l'immigration collective organisée. Cettepériode a été caractérisée par une immigration de contingents composés : − de travailleurs originaires de la région de sous, recrutés sur contrats, affectés principalement pour une durée temporaire aux usines d'armement , aux mines et aux secteurs agricoles. Ce n'est qu'en 1938 que fut créé au Maroc un service d'émigration pour assurer la sélection, le recrutement et l'acheminement des travailleursmarocains vers la France. − de militaires originaires du Moyen et du Haut−Atlas affectés à la résistance contre les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale. * Le deuxième temps commence dès le lendemain de la deuxième guerre mondiale (les Trente glorieuses) jusqu'à l'arrêt de l'immigration décidé par le gouvernement à cause du ralentissement de la croissance économique au début des années1970. Il s'agit d'une immigration temporaire de main d'œuvre, composée d'hommes seuls. * En fin une troisième phasecouvre la période de 1974 à nos jours. En 1974, le ralentissement de la croissance économique conduit le gouvernement à décider l'arrêt de l'immigration, sauf dans le cadre du regroupement familial et de demandes spécifiques émanant d'employeurs. L'échec de la politique d'aide auretour mise en place par le gouvernement, et la crainte des difficultés de revenir en France ont poussé les immigrés marocains installés en France, à prolonger leur séjour et à faire venir leur famille. C'est à partir de cette date charnière que l'immigration marocaine va connaître des mutations profondes dans sa structure, sa composition, ces difficultés, ses revendications, son évolution, etc.Les caractéristiques de l'immigration marocaine en France
L'immigration marocaine en France a changé de nature. Elle se renouvelle constamment ; d'une immigration temporaire à une immigration durable, d'une immigration individuelle composée d'hommes seuls à une immigration familiale composée pour l'essentiel de femmes et d'enfants ; d'une immigration masculine à une

immigration hétérogène etdiversifiée (rajeunissement, féminisation, mobilité sociale, naturalisations, etc.). * D'une immigration individuelle et temporaire à une immigration durable et familiale. Au fil des années et depuis près d'un siècle, le phénomène migratoire marocain en direction de la France, ne cesse de se transformer et se sédentariser. Immigration de main d'œuvre à l'origine, elle devient de plus en plus uneimmigration définitive. Plusieurs indicateurs témoignent de cette transformation profonde. * L'immigration familiale L'immigration familiale des Marocains en France est l'une des caractéristiques qui a marqué l'évolution du mouvement migratoire marocain en France. De 1963 à 1995, environ 310 686 Marocains sont entrés en France dans le cadre du regroupement familial. Le nombre d'effectifs de...
tracking img