Immigration sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2663 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’IMMIGRATION

Nous allons nous intéresser essentiellement à l’immigration en provenance du Maghreb. Apparition de flux importants de travailleurs ce qui est du à l’instauration de la libre circulation des algériens vers la métropole. C’est au début des années 60 juste après l’indépendance d’Algérie (fortes tensions politiques, fin de la guerre d’Algérie) que le maximum de cette migration aexisté. C’est aussi au même moment que les courants d’immigration Marocains et Tunisiens ont démarré ainsi que les mouvements migratoires de Turquie.
1974, la France et les autres pays de l’Union Européenne vont décider la suspension de cette immigration de travailleurs. Cette décision va entrainer le changement de nature de l’immigration, c'est-à-dire que l’on ne va plus avoir des migrations detravailleurs mais des allers-retours entre la métropole et les pays d’origine, ce qui donne lieu au développement des migrations familiales en Europe. A cette époque il y a donc des enfants qui arrivent en même temps que les travailleurs et ce sont les enfants de ces enfants qui sont aujourd’hui scolarisés en France.

I / L’INTEGRATION

La 1ère enquête à grande échelle qui a marquél’histoire de la sociologie est publiée en 1995 par Michelle TRIBALLAT "Mobilité géographique et insertion sociale", le titre de la publication est 〝Terre France〞. Cet ouvrage met en place une comparaison entre les pratiques des populations étrangères et les pratiques des Français de souche.
Définition selon Triballat :
- Etrangers = pas de nationalité Française.
- Immigrés = pas nés en France.
-Personnes d’origine étrangères = enfants nés en France de parents immigrés qui sont eux Français.

Assimilation : Elle implique la résorption des spécificités migratoires et la réduction des spécificités des pratiques sociales, culturelles et religieuses.

Scolarité : au fils des générations le parcours des enfants issus de l’immigration ne doit plus être différent de celui des enfants issus deFrançais de souche.

Pour Triballat l’assimilation (traduit par la suite par le terme intégration) est la mise en adéquation des pratiques issus de l’immigration avec celles issus des Français de souche, c’est à dire que le mouvement est uni latéral cependant les migrants doivent s’intégrer en assimilant les pratiques de ceux que l’on considère comme Français de souche. Il y a une certainedistance qui reste à parcourir pour les individus étrangers à fin d’être considéré comme des Français de souche.

• CRITIQUES :

Il existe un paradoxe dans cette étude car elle est financée d’un coté par l’institution nationale démographique et de l’autre coté par le haut conseil à l’intégration. Le paradoxe vient du fait qu’en 1991 ce même haut conseil à l’intégration propose lui aussi unedéfinition de l’intégration qui est nettement moins unilatérale que celle de Triballat.
Définition :〝L’intégration consiste à susciter la participation active à la société toute entière de l’ensemble des femmes et des hommes appelés à vivre durablement sur notre sol en acceptant sans arrière pensée que subsistent des spécificités notamment culturelles et aussi en mettant l’accent sur lesressemblances et convergences dans l’égalité des droits et des devoirs afin d’assurer la cohésion de notre tissu social. Deux processus doivent se conjuguer, le processus de s’intégrer pour un l’immigré et le processus d’intégration pour la société. Une démarche doublement volontaire des personnes à intégrer d’une part et de tous ceux composant "la mystique société d’accueil": service public, personnemorale, citoyens d’autre part.〞
On s’aperçoit bien qu’avant la mise en œuvre de l’étude de l’étude de Triballat et donc de la formulation de ses hypothèses et ses catégories, on avait une définition moins unilatérale et surtout une mise en jeu de l’action volontaire de la société d’accueil elle-même et non plus la distance qu’avait à parcourir les immigrés pour faire front à l’approche de...
tracking img