Impact d'un feed back négatif sur la production écrite de mots

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5064 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Master 1ère année UFR de Psychologie

Effet du feed-back social sur l’accès lexical dans la production écrite

Travail d'Étude et de Recherche

TABLE DES MATIERES

RESUME.……………………………………………………………………………………...4

INTRODUCTION……………………………………………………………………………..5

I- La production écrite et ses mécanismes de production………………………...5
1. la production verbaleécrite………………………………………….5
2. l’effet de fréquence…………………………………………………..9
II- La comparaison sociale……………………………………………………….11
1. l’estime de soi……………………………………………………....11
2. feed-back et performance…………………………………………..12
III- La présente recherche…………………………………………………………13

METHODE…………………………………………………………………………………...14
I- Participants……………………………………………………………………14
II-Matériel et procédure………………………………………………………….14

RESULTATS…………………………………………………………………………………17

DISCUSSION………………………………………………………………………………...20

BIBLIOGRAPHIE……………………………………………………………………………26

ANNEXES
RESUME

L'influence de l'activité de comparaison sociale sur les performances et le fonctionnement cognitif du sujet est encore assez peu étudiée. C'est pourquoi il est question ici de tester l'effetd'une comparaison sociale sur la production écrite de mots au travers de l’effet de fréquence comme indice de la récupération lexicale. Durant une première partie de l’étude les participants devaient écrire aussi vite que possible, à l’aide d’une table graphique permettant de mesurer les latences d’initialisation, le nom de diverses images variant selon leur fréquence (haute versus basse). Avantla seconde partie de l’étude il était donné à la moitié des participants un feed-back négatif sur leur performance de production. Ce feed-back virtuel (ou faux feed-back) leur indiquait qu’ils étaient bien en deçà de la moyenne des autres personnes ayant réalisé cette étude. L’autre moitié était dans la condition contrôle et ne recevait pas de feed-back. La principale hypothèse est que lefeed-back devrait améliorer la performance des sujets qui y sont confrontés mais aussi qu’il devrait y avoir un effet classique de la fréquence. Les résultats nous révèlent que le feed-back négatif augmente la vitesse de production des noms d’image comparé à la condition contrôle mais n’altère pas les effets de fréquence classiquement observés dans la littérature. Nous suggérons que l’accès lexical de laproduction écrite de nom d’image n’est pas altéré par le feed-back négatif alors que le critère d’initialisation semble l’être.

Mots clés : comparaison sociale ; feed-back négatif ; production écrite ; accès lexical ; estime de soi

INTRODUCTION

Certains auteurs (Monteil & Huguet, 1999) ont insisté sur le fait que le social n’influence pas les fonctionnements cognitifs seulement del’extérieur, par la situation exposée au sujet, mais aussi de l’intérieur, sous l’influence rétroactive de certaines expériences stockées en mémoire puis récupérées implicitement ou explicitement par le sujet. C’est pourquoi, il semble intéressant d’aborder les activités cognitives dans un aspect plus social afin de comprendre en quoi et comment le processus de comparaison social affecte et informe lesélaborations et productions cognitives des individus. Ici, il sera question de la production écrite. Celle-ci revêt une importance capitale car elle répond à une demande sociétale majeure et est fortement liée à la réussite scolaire. Ainsi il semble fondamental de mieux connaître les mécanismes impliqués dans l’activité de production du langage à l’écrit si l’on veut proposer des pistesd’intervention pour l’enseignement de l’écrit ou pour la remédiation lorsque cette modalité expressive est endommagée (Bonin, 2007). L’originalité de notre étude réside donc dans le fait d’étudier la production verbale écrite et ses mécanismes de production, et de l’associer à la psychologie sociale avec le processus de comparaison sociale.

La production écrite et ses mécanismes de...