Implantations humaines, activités et risques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1404 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Au début du siècle dernier la population de toute la planète entière s'élevait au milliard d'habitants à peine. Bien que certaines régions du monde étaient déjà assez peuplées, il s'agit plus particulièrement de l'Europe et de l'Asie, les dégâts causes par les implantations humaines n'étaient pas encore aussi évidents bien qu'en Europe on pouvait déjà note les préludes de lacatastrophe. De nos jours par contre il ne s'agit plus de préludes, mais des signes évidents d'un malaise qui va en s'aggravant. De plus en plus de populations quittent les campagnes pour s'installer dans les villes. Il convient de souligner que ce phénomène n'est pas propre qu'aux pays sous-développés. Les villes se développent de plus en plus et avec elles, les infrastructures censées satisfaire lesbesoins de la population urbaine. La terre toutefois est loin d'être « élastique ». C'est une planète « vivante » ou chaque action de l'homme entraîne une réaction qui n'est pas forcement favorable à la vie de ce dernier. Quel est le comportement de l'homme dans la société ? Ces actes sont ils toujours réfléchis et poses ? Si non, quelles sont les conséquences de ces actes irréfléchis surl'environnement.

ACTIVITÉ HUMAINE ET ENVIRONNEMENT

Les conséquences de l'activité humaine sur l'environnement sont connues depuis l'antiquité bien que celles-ci ne soient traitées sérieusement que depuis quelques années à peine. Hors mis le déboisement des espaces, il faudrait encore ajoute la pollution de l'environnement. La crise italienne qui dure déjà quelque mois et à la suite de laquelle destonnes d'ordures sont abandonnes dans la rue est la parfaite démonstration de la pollution de la nature par l'homme.

De tout temps, depuis la Rome antique ou les ordures étaient abandonnées non loin de la ville, jusqu'à l'Europe du XVII siècle ou l'on versait les urines dans les rues, la pollution a toujours été l'un des problèmes majeurs causée par les implantations humaines. Toutefois, celledes temps anciens semblable absolument insignifiante quand on la compare a celle de nos jours. La pollution au XXIème siècle est la plus importante que notre planète est jamais connue et les raisons de cette croissance démesurée sont assez simples.

La croissance démographique élevée en est le premier facteur. Notre planète n'a jamais été aussi peuplée et ne le sera plus moins, car le nombred'habitants ne cessent de croître. Lorsqu'on tient donc compte du fait que chacun de ses habitants, a des besoins qui avec le temps ne font que croître, on comprend donc aisément que les dégâts poses risquent peu de diminuer dans un futur prochain. Les mesures écologiques que n'hésitent pas à adopter de nombreux états concourent sans aucun doute à limiter les dégâts, mais ce sont des mesures qui sontmalheureusement encore assez faibles.

ACTIVITÉ HUMAINE ET AUGMENTATION DES RISQUES

L'homme est un être intelligent, mais malheureusement peu raisonnable. Il est intelligent, car il parvient à simplifier son existence a grâce à la mise au point de nouvelles technologies. Hélas son imprudence le pousse à prendre des risques inutiles lors de l'utilisation de celles-ci. Les multiples accidentsde la route démontrent cette théorie. Chaque année dans le monde des millions de personnes décèdent des suites d'accident de circulation. Il est bien sûr possible d'impliquer la majorité de ses accidents à l'état des routes ou à l'imperfection des voitures. Cependant, le seul responsable dans la majorité si ce n'est la presque totalité des accidents reste le conducteur du moyen de transport.Nous vivons au siècle de la vitesse et il nous semble très souvent que tout doit se faire très rapidement. Aussi triste que cela puisse être, il faudrait reconnaître que la majorité des conducteurs se soucient peu des conséquences de leur acte. Ils ont la nette impression qu'à bord de leur « bolide » Ils ne risquent absolument rien. Il leur semble donc normal de heurter un piéton parce qu'ils sont...