Import export

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5321 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COPPOLINO Jonathan
SARAFIANOS Anthony
SERAFINO Marco
TURK Antony

Exporter nourriture animale

3ième Baccalauréat Marketing 2010-2011
& Logistique
Tables des matières

Introduction 3
1. S’informer sur le marché visé 4
1.1 Données politico-économiques 4
1.1.1 Description du pays 4
1.1.2 Présentation de lasociété 5
1.1.3 Taille du marché 5
1.1.4 Situation financière 6
1.1.5 Stabilité politique 8
1.1.6 Contraintes administratives 8
1.1.7 Devises et taux de change 9
1.2 Données diverses 10
1.2.1 Eloignement du marché 10
1.2.2 Etat des infrastructures 10
1.2.3 Douanes et tarif 12
1.2.4 Taux d’imposition 13
1.2.5 Etude des importations 14
1.2.6Comportements d’achat 14
1.3 Facteurs de risques 16
1.3.1 Risques liés au marché 16
1.3.2 Risques de crédit et de change 16
1.3.3 Risques pays 17
1.4 Etude de marché 18
1.4.1 Sous-traitance 18
1.4.2 Les points forts et points faibles du marché japonais. 18
1.4.3 La demande 19
1.4.4 Le produit choisit 19
2. Prospecter ses partenaires potentiels et ses futursclients 20
2.1 Etude préalable du marché 20
2.2 Le partenariat 21
2.3 Comment se faire connaître ? 21
2.4 Ou distribuer notre produit 22
2.5 Les concurrents 22
2.6 Packaging 24
3. Etablir les modalités logistiques afin d’exporter ce bien sur ce marché 25
Conditionnement d’une palette 25
Le poids et volume d’une palette 26
Le mode de transport : 26
Le choix del’incoterm 26
Répartition de l’expédition 27
Le coût du transport 27
Les procédures douanières 28
ConclusionBibliographie 29
Bibliographie 30
Annexes 31

Introduction

A l heure de la globalisation, notre entreprise a décidé d'accroître son marché en s'exportant là où notre produit est inexistant, en Islande.

Nous avons scindé notre projet en 3 grandes parties :

Lapremière partie sera consacrée à la présentation du pays, du marché, des différentes contraintes que l’on pourrait rencontrer au niveau économique, financier, politique et social.

En second lieu, une étude de marché plus approfondie ainsi qu’une prospection de nos partenaires et concurrents sur place.

Enfin, la dernière partie celle qui va nous décrire la distribution du produit, plus largementparlant la logistique à adopter.

1. S’informer sur le marché visé

1. Données politico-économiques

1. Description du pays

2. Présentation de la société 

Nous sommes des exportateurs désireux de travailler avec l’une des entreprises les plus renommée de Belgique en matière d’alimentation équine.

Avec notre vision globale des marchés internationaux nous allons tenter degagner des part de marchés en Islande nous sommes indépendants plus particulièrement des intermédiaires commerciaux, assurant le transport et la vente des marchandises au commerce de détail alimentaire islandais nous gagnerons donc de l’argent en étant commissionnés.

Voici notre entreprise partenaire en Belgique :
La société de la famille Dumoulin est depuis déjà trois générations actives dansl'alimentation pour animaux domestiques et fait partie du top 5 sur le marché belge. L'entreprise a été fondée à Moorslede en 1937 et a connu une expansion constante, grâce à une croissance interne et une série de reprises, Voeders D' Haeyere et d’Interagri, entres autres. Dans les six sites de production, situés à Courtrai, Moorslede, Kerkhove, Gand, Hombourg et Andenne, répartis géographiquementdans toute la Belgique, la société a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros avec 190 salariés.La caractéristique commune de ces deux entreprises est de développer une alimentation équine contenant des flocons de céréales et des graines de lin extrudées.

 L’intérêt du floconnage est d’optimiser la digestion de l’amidon chez ce monogastrique très sensible qu’est le...
tracking img