Importance de l'information pour l'organisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 49 (12070 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Isabelle Hillenkamp
Institut Universitaire d’Études du Développement, Genève
Publié le 9 novembre 2007
par Isabelle Hillenkamp
Titulaire d’un DEA en études du développement, doctorante et assistante en économie du développement à l’Institut Universitaire d’Études du Développement à Genève. Email : Isabelle.Hillenkamp@iued.unige.ch

Une thèse sur « l’économie solidaire au Sud »« L’économie solidaire au Sud : le cas de la ville solidaire d’El Alto (Bolivie) », sous la codirection d’Isabelle Milbert, politologue, professeure à l’IUED et de Jean-Michel Servet, économiste, professeur à l’IUED.
Quel sens recouvre la notion d’économie solidaire dans les pays du Sud dits « en développement » ? À quel type de pratiques de production, d’échange ou de financement et à quel type derelations sociales fait-elle référence ? Représente t-elle un modèle de développement alternatif pour une partie de la population de ces pays ?
Parmi les continents du Sud, l’Amérique latine se caractérise par l’existence d’un mouvement structuré se réclamant de l’économie solidaire – economía solidaria en Amérique hispanophone, economia solidária au Brésil - et ayant atteint une taille et unevisibilité significative dans plusieurs pays. Les racines de ce mouvement remontent au début des années 1980, au moment du retour progressif à des gouvernements démocratiques et, en même temps, de la crise de la dette et des plans d’ajustement structurel. L’économie solidaire en Amérique latine s’ancre dans des organisations de type associatif issues de l’économie populaire, qui se constituent pour faireface à des conditions adverses et, peu à peu, envisagent leur propre action comme participant d’une « démocratisation de l’économie ». Ce mouvement s’articule aux principes de la commercialisation communautaire (notamment en Équateur, en Amérique centrale et en Bolivie), du commerce équitable Nord-Sud de produits agricoles et de l’artisanat, aux expériences des entreprises récupérées et autogérées(Brésil, Argentine, Uruguay), des monnaies sociales et des réseaux de troc (Argentine et Uruguay) et à certaines pratiques de microfinance.
Dans certains pays, le mouvement d’économie solidaire s’est institutionnalisé et a fait l’objet d’importantes recherches par des chercheurs latino-américains. Ceci est notamment le cas du Brésil et de l’Argentine. Dans d’autres pays, comme la Bolivie, lamontée en force du mouvement est beaucoup plus récente et les recherches sur le sujet sont quasi inexistantes. D’où provient le mouvement d’économie solidaire en Bolivie ? Quels sont les acteurs sociaux qui se fédèrent sous cette bannière et pourquoi ? Les pratiques économiques et les relations sociales au sein des organisations de l’économie solidaire diffèrent-elles significativement de celles desautres petits producteurs et commerçants de l’économie populaire ? Quel sont les rapports entre les discours et les pratiques ? Et quels avantages les organisations de l’économie solidaire offrent-elles à leurs membres ? Peut-on parler d’un modèle socio-économique alternatif au néolibéralisme ? Comment les acteurs de l’économie solidaire projettent-ils ce modèle sur la scène politique, enparticulier depuis l’arrivée au pouvoir en 2006 du gouvernement d’Evo Morales ?
Cette thèse tente d’apporter des réponses à ces questions en s’appuyant sur une démarche de socio-économie. Des recherches de terrain approfondies réalisées depuis 2005 ont permis d’étudier les pratiques de production, d’échange et de financement dans une trentaine d’organisations du mouvement d’économie solidaire dans etautour de la ville « champignon » d’El Alto sur l’Altiplano bolivien. Des méthodes d’enquête qualitative ont visé à resituer ces pratiques par rapport aux logiques et aux représentations des acteurs et aux tensions existant entre groupes sociaux en Bolivie. En ce sens, les recherches ont également intégré les acteurs de différentes natures appuyant l’économie solidaire, qu’ils soient publics –...
tracking img