Impot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (731 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Trop d’impôt tue l’impôt

I. L’adage en lui-même

A. La signification de l’impôt

L'impôt constitue un prélèvement obligatoire effectué par voie d’autorité par l'État, les provinces, lescommunes sur les ressources des personnes vivant sur son territoire ou y possédant des intérêts pour être affecté aux services d'utilité générale[1].
Formant aujourd'hui la plus grosse part desrecettes publiques (sauf ressources minières extraordinairement abondantes), les impôts alimentent le budget de l'État ou d'une subdivision nationale ou fédérale (une province, une région, un territoire, undépartement, un district, etc.), et dans une moindre mesure des organismes à compétence spécialisée.
Historiquement, l'impôt est un élément important dans l'histoire des états et l'évolution deleurs formes : l'état moderne se réserve le monopole de la levée des impôts.

B. La courbe Laffer

La théorie de Laffer, économiste américain et principal théoricien de l’économie de l’offre, paraîtavoir enfin atterri en France trente ans après sa formulation.
Pour faire très court, Laffer a démontré qu’à partir d’un certain taux d’imposition, le rendement d’un impôt ou d’une taxe baissait envaleur absolue et qu’il existait donc, pour chaque « cas », un taux optimum qui permettait de maximiser le produit fiscal.
L’application de sa théorie peut donc conduire à une baisse des tauxd’imposition, directs ou indirects, en vue de faire rentrer plus de sous dans les caisses d’un Etat ou d’une collectivité locale. C’est évidemment paradoxal mais la justesse de la théorie a été démontrée auxUSA et au Royaume-Uni aux débuts des mandatures de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher.
 
Comme on peut s’en douter, les théories de Laffer suscitent la réprobation unanime des économistes de gôche,qui s’en tiennent aux vieilles lunes de l’économie de la demande d’une part et qui, d’autre part, en sont restés à l’idée que la fonction principale de l’impôt n’était pas de financer le...
tracking img