Incendies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INCENDIES « reprend la réflexion autour de la question
de l’origine. »
INCENDIES est une pièce dont le processus de création est pour
le moins innovant. Elle est écrite pendant qu’elle est mise en
scène. En d’autres termes, c’est une oeuvre où l’intensité
créatrice du moment scénique est commandée par la réalité des
personnages comme ces derniers sont commandés par la force
de ce qui estjoué. C’est le rapport incessant et fusionnel de
l’Imaginaire le plus personnel et de l’Histoire la plus universelle
qui permet de « révéler l’acteur par le personnage et de révéler
le personnage par l’acteur, pour qu’il n’y ait plus d’espace
psychologique qui puisse les séparer ». « Le seul espace
permettant à l’acteur et au personnage de ne pas totalement se
confondre [est] celui de lafiction, du faire semblant, de
l’imagination.» dit Mouawad lui-même dans l’introduction de sa
pièce (Une consolation impitoyable). Et cette frontière, sans
cesse transgressée, sans cesse matérialisée par les
transgressions multiples qu’elle subit et permet, est cruciale
puisque l’auteur a questionné ses acteurs sur leurs rêves et
leurs fantasmes, car « tout désir porte en lui une véritéincontestable », pour les réemployer au service de la pièce dans
toute sa complexité, son universalité qui s’incarne en chaque
personnage.
« Il était question avant tout d’une troupe de théâtre, avec ses
techniciens et ses comédiens, qui oeuvraient pour dégager le
chemin à l’écriture.» répète volontiers Mouawad. Par ce
retournement expérimental et crucial, calculé, du mode ordinaire
de la fiction,l’auteur, nous pouvons le supposer, entend inverser
son rapport au travail de la création, lui rendre une forme
orientale, fondée sur l’oralité et l’expérience. En fait, il s’agit
d’intégrer à l’écrit la puissance du chant, qui sied à la tragédie !
Dès lors, l’acte d’écriture devient, plus qu’une jouissance
collective, un plaisir tiré du monde et de ses crimes, ce qui est le
fondementessentiel de tout processus cathartique,
profondément lié à un groupe constitué, Cité ou troupe, ce n’est
guère différent... « Tout cela se vérifie dans l’oeuvre grâce au
poids équitable gagné par les expressions du plaisir et du Mal,
avec la certitude qu’il n’est là question que d’une lutte qui, au
long comme au court terme, ne peut que nous aider à émerger
la tête des décombres du temps. » (AliChibani)
« Lutter contre la misère du monde, peut-être, ou bien tomber
dedans » voilà l’alternative pour Nawal et chacun de nous. Mais
que peut l’art face à un monde en guerre, en ruine. Cette
question, qui taraude les auteurs de tragédie, qui préoccupe
Sophocle qui met si bien scène les décombres de Thèbes la
pestiférée, se pose fortement INCENDIES, notamment dans la
bouche de Sawda,l’amie de Nawal : « “Joli. Beau. Intéressant.
Extraordinaire” sont des crachats au visage des victimes. Des
mots ! À quoi ça sert, les mots, dis-moi !». Pourtant, les mots
sont les seules « munitions » des personnages embourbés dans
un destin à la recherche de ses fondations, oubliées ou
bombardées ou, pire, niées dans et par le souvenir. Ce sont
aussi les munitions de l’auteur lui-même puisqueINCENDIES
gagne une valeur autobiographique. Il se déroule pendant la
guerre du Liban en 1978, année pendant laquelle Wajdi
Mouawad et sa famille partent en exil.
Jeanne, diminutif du prénom arabe Janaane (Paradis), et
Simon, variante de Sarwane, sont chargés par leur mère
défunte, Nawal Marwan, de transmettre deux lettres, l’une à leur
frère, dont ils ignoraient l’existence, l’autre à leurpère, qu’ils
croyaient mort. Pendant le périple des jumeaux vers leur pays
natal, le Liban, l’histoire de Nawal brise la linéarité du récit et
révèle les linéaments oedipiens d’un destin qui se montre par
bribes, ou plutôt par bris, par « petites valeurs de fortune. ». À
l’âge de 14 ans, elle met au monde un enfant. Refusé par sa
famille, surtout par sa mère Jihane ( la Géhenne !), il est...
tracking img