Incipit de jeannot et colin (voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé

Le théâtre classique apparaît au 17eme siècle pendant l'époque du classicisme, il admet plusieurs règle, celle de lieu, de temps, d'action, sans oublié la règle de bienséance.Molière est un écrivain acteur et metteur en scène d'origine bourgeoise du 17eme siècle. Il écrit des œuvres tels que Tartruffe ou bien L'École des femmes qui es une comédies en cinq actes qui vad'ailleurs donner lieu a de grande querelles. La scène 6 de l'acte 4 de cette pièce, nous apporte de nombreuse information sur l'histoire . Dans quelles mesures cette scène apparaît elle comme un coup dethéâtre ? Nous pourrons d'abords nous interroger sur les différents comique présent dans cette scène pour ensuite analyser la description d'Arnolphe sous le nom de Mr de la Souche. Enfin nous pourronsnous intéresser au monologue révélateur.

Dans cette scène, nous avons la présence de différents comiques. Premièrement le comique de situation lorsqu' Horace raconte à Arnolphe qu'il est amoureuxd'Agnès sans savoir qu'il s'adresse à Monsieur de la Souche en réalité . « me renfermer dans une grande amoire » v1153. Horace a avoué sans le savoir à Monsieur de la Souche qu'il était caché dansl'armoire lorsque celui-ci a rendu visite à Agnès.
Nous avons ensuite un comique de mot avec v1178 « goutât-on cent fois un bonheur tout parfait » le terme bonheur tout parfait fait apparaître uneambiguïté avec la virginité d'Agnès. Arnolphe peut penser qu'elle n'est plus pure.

Nous avons également dans cette scène la description de Monsieur de la Souche, soit d'Arnolphe, au yeux d'Horace etd'Agnès. Tout d'abords nous avons le terme « jaloux » v1151. En effet Arnolphe est définie comme jaloux pour la simple et bonne raison qu'il exile Agnès afin qu'elle ne rencontre personne et qu'ellelui appartienne malheureusement pour lui son plan ne fonctionnent pas puisque Agnès a rencontré Horace.
Ensuite, il es désigné v1162 de « becque cornu » , un pléonasme désignant par métaphores les...
tracking img