Incipit des confessions de rousseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (613 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’incipit du livre premier (1712-1728)
L’incipit du livre premier de Rousseau expose la rencontre de ses parents. L’auteur respecte le pacte autobiographique par le commencement de sa vie.
Nousétudierons l’identité de l’auteur puis la rencontre extraordinaire des parents.
Rousseau commence donc par sa naissance « je suis né à Genève en 1712 » par l’utilisation du présent l’auteur affirme sonidentité. Par le nom du père on sait que l’auteur et le narrateur est bien Rousseau. Contrairement au prologue l’auteur ne parle que de lui dans la première phrase.
L’auteur aborde une étape classiquede l’autobiographie : le récit des origines. C’est pour cela que son père vient d’un milieu pauvre et issu d’une famille nombreuse. Son père est horloger. Sa mère est issue d’un milieu aisé, elle estfille de ministre. Il nous présente ensuite son oncle et sa tante qui sont le frère et la sœur respectifs de ses parents. Nous pouvons constater que la famille de Rousseau est très nombreuse « leursenfants furent doublement mes cousins germains ».
Cependant ces couples se sont formé alors que tous les opposés socialement.
L’auteur nous fait le portrait de ses parents très idéaliste.
La mèredécrite de façon méliorative : "elle avait de la sagesse et de la beauté" => qualité physiques et morales.
Le père => devient un véritable chevalier servant, héros d'un récit merveilleux. Lemotif de l’amour courtois est repris par Rousseau.
Le père surmonte les difficultés auxquelles il est confronté : 
 * femme aimée et plus riche que lui => se donne du mal pour l'épouser : "cen'était pas sans peine que mon père l'avait obtenue", expression "sans peine" traduit difficultés qu'il a rencontrées.
 * femme aimée lui fait subir épreuve de l'éloignement : "elle lui conseilla devoyager pour l'oublier" la femme aimé en position du sujet actif : c'est elle qui décide, et il obéit. L’éloignement physique aurait du être éloignement sentimental
=> mais l'amour du père a...
tracking img