Incipit jacques le fataliste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INCIPIT DE JACQUES LE FATALISTE

Le XVIIIème ouvre une période de révolte et de rébellion qui s’épanouit dans et par les Lumières, vaste mouvement philosophique et dont l’objectif et de faire reculer l’obscurantisme par k’éclairage de la raison. Ce siècle de renouveau social et politique ne pouvait laisser de côté le renouveau littéraire. Ainsi Diderot trouve dans Jacques le fataliste, un moyende remettre en cause les règles du roman et renie le pacte romanesque. En même temps il véhicule le message des Lumières. Ainsi dès l’incipit, Diderot applique sa théorie littéraire et annonce sa conception originale du roman tout en proposant une question profonde sur la liberté.

I.UN INCIPIT ORIGINAL

L’incipit commence de façon étrange et étonnante. Il est différent de l’incipit in mediasres ou de l’incipit traditionnel. En effet l’entrée en matière du roman est originale car Diderot commence par une série de question/réponse qui marque l’impertinence de Diderot vis-à-vis de son lecteur. Diderot refuse de donner les infos nécessaires pour que le lecteur puisse se repérer (lieu, date). En offrant des réponses indéterminées Diderot dit de manière implicite à son lecteur que cesquestions qu’il se pose habituellement n’ont pas lieu d’être. En nous privant ainsi de tous les repères habituels D nous amène à nous interroger sur la liberté romanesque Ainsi des le départ Diderot annonce un roman étonnant différent des autres. ON a l’impression que le récit a déjà commencée. Le pronom ils (l1) n’a pas de référent, et il faut donc attendre quelques ligne pour savoir qu’il s’agitde Jacques et son maître. Le dialogue semble avoir déjà commencé sans nous puisqu’on ne sait pas réellement de quoi on parle (l7). Quel est ce grand mot ? Puis a la ligne40 Diderot intervient dans un discours indirect. Ces interventions montre l’importance de l’auteur qui peut nous mener la ou bon lui semble. La liberté de l’écrivain se pose d’emblée dans cet incipit. Le lecteur est désorientémais il arrive a constituer l’histoire et la chronologie grâce a des indices (jacques boit dans un cabaret, ces chevaux s’échappent, son père l’envoie a l’armée il fait la bataille de Fontenoy le 11.05.1745 en France, reçoit une balle au genoux et devient boiteux). Le infos sont dans le désordre et c’est au lecteur de retrouver les événement regroupé autour de la phrase s’était écrit la haut (l6)On peut dire qu’on a un enchaînement de discours de différent type dans cet extrait :
Paragraphe1 : dialogue entre le narrateur et le lecteur fictif, bcp d’interrogation, on essaie de localiser les personnages pour aboutir sur un embryon de récit

Paragraphe 2 : dialogue entre les deux protagoniste et donne a jacques l’occasion de parler de son passé. On peut noter que le dialogue prend bcpplus de place que la narration, il privilégie donc l’action a la façon des romans anglo-saxons. On a une succession d’action qui donne un certain rythme accéléré au récit avec une temporalité presque elliptique car tout s’enchaîne. Le lecteur a l’impression que tout se passe très vite et n’a pas le temps de suivre et se sent encore plus perdu

Paragraphe 3 : L’auteur reprend les paroles pourinstaller ses personnages dans la fiction du voyage. Le lecteur se sent encore plus frustré puisqu’il n’a même pas encore le début des amours de jacques, mais encore un enchaînement d’action.

II LA QUESTION DE LA LIBERTE

Liberté de Diderot

Le titre annonce déjà l’interrogation central : qu’est ce que la liberté ? Tout d’abord la question de la liberté du romancier. Diderot revendique cetteliberté sous toutes ces formes à travers un narrateur qui fait ce qu’il veut (interventions de l’auteur). La narration interrompue par un dialogue de théâtre et nous avons des infos lacunaires. Le narrateur joue avec son lecteur, l’impatient, l’égare. Le romancier a la liberté de choix, notamment sur le récit des amours de Jacques. Il nous donne une leçon sur la liberté de création en jouant avec...
tracking img