Incipit pg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2385 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TPE

Les biocarburants sont au cœur du débat sur les énergies renouvelables propose de découvrir une source de biodiésel, basée sur la production de micro-algues.

Dès la fin des années 70, les Etats-Unis se sont penchés sur la production de nouveaux carburants, afin de prévoir le déclin du pétrole. L’épuisement à moyen terme des ressources pétrolières, ainsi que le réchauffement dû àl‘émission des gaz a effet de serre, ont encouragé la recherche de ressources énergétiques durables. Les biocarburants sont depuis quelques années portés en avant, mais leur production via les Oléagineuses ne pourrait couvrir à elle seule nos besoins énergétiques. La principale critique avancée concerne la surface cultivée nécessaire. En effet, pour répondre aux 49,35 millions de tonnes équivalent depétrole consommés par le transport par an en France, il faudrait cultiver 118 % de la surface totale du pays en tournesol. De plus, les risques annoncés de conflits agro économiques avec les cultures alimentaires rappellent que les biocarburants ne peuvent que représenter une solution de transition, et non remplacer totalement les combustibles fossiles.. Des recherches ont actuellement lieu sur desalgues microscopique particulièrement riches en huile et dont le rendement a l’hectare est bien meilleur que celui de toute les autres Oléagineuses connues.
1. Les avantages et les defauts de la production de biodisel a base d algue
1. Les avantage de se biocarburant sur ses cooncurent
• Bien meilleur rendement que d'autres biocarburants, comme le maïs, le colza, les palmes, les grainesde tournesols, le soja, le riz et la canne à sucre.
• La culture des algues se passe dans l'eau et ne se fait pas au détriment des terres cultivables.
• Les algues dans l'eau grandissent à très grande vitesse par rapport aux plantes qui grandissent dans le sol.
• La production peut se faire dans l'eau ordinaire. Même dans les eaux usées d'une industrie chimique ou d'une stationd'épuration.
• Les algues transforment le CO2 en pétrole, ce qui est favorable pour diminuer l'effet de serre.
• L'utilisation du CO2 pour la culture des algues peut être une alternative intéressante à l'entreposage souterrain très coûteux.
• Ce biocarburant ressemble au pétrole. Si les raffineries le traitent comme un combustible ordinaire, il n'y a donc pas d'adaptation nécessaire parexemple aux pompes de stationsservice ou au parc automobile.
• La récolte peut avoir lieu toute l'année. Il n'y a donc pas de 'mois de récolte' annuel comme pour les plantes d'agriculture[pic]

En quoi le biocarburant à base d’algues vertes pourrait-il être une alternative au pétrole (énergie fossile) ?

1. De la culture à la récolte des algues

1.1. La sélection des algues1.2. Les différents modes de culture
1.2.1. Les bassins de types « open ponds »
1.2.2. Les photobioreacteurs
1.3. La récolte des algues

2. De l’extraction de l’huile au biodiesel

2.1. L’extraction de l’huile (+ expérience)
2.2. La transformation en biodiesel (+ expérience)

3. Les entreprises en tête de gondole3.1. BFS (bio full system)
3.2. ExxonMobil

I. De la culture à la recolte

1.1.La sélection des algues.

Mettre les critères pour la selection de l’algue qui est l’étape la plus importante pour la commercialisation (rendement en huile ; temps ; argent ; explosion etc.)

. Le choix des micro-algues part d’un premier constat : de nombreusesespèces naturelles sont riches en triacylglycerols. En produisant suffisamment de biomasse, il suffirait de récolter ces micro-algues et d’en extraire ces huiles. Il serait alors possible de cultiver massivement, dans de grands bassins en plein air ou dans des bioréacteurs, ces bio-usines cellulaires à carburant. Les premières recherches sur les algues riches en huiles débutent en 1978, aux...
tracking img