Incipit d'un secret de p. grimbert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philippe Grimbert, né à Paris en 1948, est un écrivain et psychanalyste.
Après des études de psychologie, Philippe Grimbert a passé une dizaine d'années en analyse, avant d'ouvrir son propre cabinet à Paris. Il travaille aussi dans deux instituts médico-éducatifs, à Asnières et à Colombes, auprès d'adolescents autistes ou psychotiques.
Passionné de musique, de danse et d'informatique, il apublié deux essais : Psychanalyse de la chanson (Belles Lettres, 1996), Pas de fumée sans Freud (Armand Colin, 1999). Il est aussi l'auteur de trois romans parus aux Éditions Grasset, La fille de l'être (1998), La Petite Robe de Paul (2001) et Un secret (2004).
Remarque : Un secret, prix Goncourt des Lycéens 2004 et prix des Lectrices de Elle 2005.

Séance 1 – Lecture analytique – Rôle de l’incipitActivité : Lecture analytique
Support : Incipit p. 11-12
Objectif : Découvrir le rôle de l’incipit.
Question : Que dévoile le narrateur dans cet incipit ?

← Rappels : Principe d’une lecture analytique.
Etude du texte ensemble, notes au tableau (avec mots importants), synthèse à rédiger à partir des notes prises.

Lecture à haute voix.

Question posée : Quedévoile le narrateur dans cet incipit ?
Rappel : Narrateur ? Quel est son statut ? Quel est son point de vue ? Pourquoi ?
Narrateur intérieur à l’histoire – point de vue interne.

Hypothèse :
Le narrateur révèle dans cet incipit :
. Son statut de fils unique qui lui pèse : solitude/ enfant malheureux.
. L’existence d’un frère imaginaire/ énigmatique…
.
Fils unique, j’ai longtemps eu unfrère. Il fallait me croire sur parole quand je servais cette fable à mes relations de vacances, à mes amis de passage. J’avais un frère. Plus beau, plus fort. Un frère aîné, glorieux, invisible.
J’étais toujours envieux, en visite chez un camarade, quand s’ouvrait la porte sur un autre qui lui ressemblait quelque peu. Des cheveux en bataille, un sourire en coin qu’on me présentait en deux mots : « Monfrère ». Une énigme, cet intrus avec lequel il fallait tout partager, y compris l’amour. Un vrai frère. Un semblable dans le visage duquel on se découvrait pour trait commun une mèche rebelle ou une dent de loup, un compagnon de chambrée dont on savait le plus intime, les humeurs, les goûts, les faiblesses, les odeurs. Une étrangeté pour moi qui régnais seul sur l’empire des quatre pièces del’appartement familial.
Unique objet d’amour, tendre souci de mes parents, je dormais pourtant mal, agité par de mauvais rêves. Je pleurais sitôt ma lampe éteinte, j’ignorais à qui s’adressaient ces larmes qui traversaient mon oreiller et se perdaient dans la nuit. Honteux sans en connaître la cause, souvent coupable sans raison, je retardais le moment de sombrer dans le sommeil. Ma vie d’enfant mefournissait chaque jour des tristesses et des craintes que j’entretenais dans ma solitude. Ces larmes, il me fallait quelqu’un avec qui les partager.

Philippe Grimbert, Un secret, 2004.

Vocabulaire à retenir (et à noter au tableau au fur et à mesure des besoins)

Incipit : premiers mots d’un texte, par extension premières pages d’une œuvre.
Paradoxe : image surprenante (créée par exemple parl’emploi d’un oxymore). Phrase paradoxale (antinomie/ opposition, contradiction réelle de deux idées…)
Oxymore : figure de style qui consiste à place l’un à côté de l’autre deux termes contradictoires.
Antithèse : figure de style (d’opposition) qui met en parallèle des mots qui désignent des réalités opposées.
Comparatif/ Superlatif
Mélioratif
Métonymie : Figure de style qui consiste àdésigner un individu, un objet, par quelque chose qui lui est logiquement lié (cf. livre p. 378), comme un personnage par un de ses attributs.
Synecdoque : figure de style (figure de substitution) qui consiste à donner à un mot un sens plus large ou plus restreint (désigner une partie pour un tout).
Métaphore
Sous-entendu/ Implicite : qu’on laisse entendre sans l’exprimer.

I – Un frère...
tracking img