Incivilite et delinquance : la delinquance des mineurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3107 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2008
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

La delinquance des mineurs devient un theme encore plus important que les multiples guerres qui ravagent notre continent.Contrairement a ce que l’on pourrait s’imaginer ce n’est pas que la panacee des pays sous-devellopes bien au contraire de plus en plus dans les pays occidentaux,on observe une recrudescence incroyable de cette violence folle et meurtriere. Voici par exemple lesdonnees de l’obseravtoire de la delinquance durant le premier semiestre de l’annee 2006
« La part des mineurs mis en cause pour incendie volontaire atteint 47% au 1er semestre 2006. Il y a également
Il y a 19,3% d’agressions physiques commises par des mineurs de plus que durant la même période en 2005 ».
En Russie la proportion de jeunes delinquants violents a depuis longtemps depasse desproportions inquietantes, il en est de meme pour les Etats Unis, l’Angleterre, l’Allemagne et bien d’autres pays
Voici ce que devoile le rapport LARSEF, sous la direction d'Eric Debarbieux, « L'oppression quotidienne : recherches sur une délinquance des mineurs » de janvier 2002.
« un changement global dans la structure contemporaine de la délinquance et de l'insécurité. Si les crimes de sang ontmassivement régressé depuis deux siècles, les statistiques criminelles montrent depuis près de trente ans que l'augmentation de la petite délinquance est une tendance lourde des sociétés libérales ».
Quelles sont les raisons de cette croissance effrenee de la violence parmi les mineurs et quelles sont leurs retombees dans la vie quotidienne ? Quels sont les responsables de cette situation ?

LADELINQUANCE AU QUOTIDIEN

Pour mieux comprendre cette situation de guerilla urbaine, il suffit simplement de regarder les informations chaque jour ou tout simplement de se rendre dans la rue. Voici des extraits d’un article paru dans le parisien recemment.
« Les caves des immeubles de Georges-Bizet regorgeaient d'un véritable bric-à-brac d'origine douteuse. La descente des policiers a étéfructueuse.
OPERATION coup de poing hier matin à Georges-Bizet, à l'entrée du quartier sensible des Musiciens aux Mureaux. Une quarantaine de policiers ont investi le quartier vers 9 heures pour procéder à une fouille méticuleuse des caves communes. Armés de pied-de-biche, ils ont méthodiquement ouvert les sous-sols et découvert « une véritable caverne d'Ali Baba ».

Ils ont mis la main sur des karts,des vélos, des moteurs de voitures, des engins de chantier, un photocopieur, une massue, une barre à mine, des chéquiers, des cartes bancaires et plus de 2 kg de cannabis avec tout le matériel nécessaire pour la revente.
« On sent un ras-le-bol des habitants et un désarroi du bailleur »
« Toute une série de locaux communs étaient devenus la propriété des délinquants du secteur. Plus personne n'yavait accès. Pas même le bailleur », ce que l'Opievoy refusait de commenter hier. « A certains endroits, les portes, les clés avaient été changées. Nous voulions voir ce qui s'y passait, explique-t-on au commissariat des Mureaux. On sent un ras-le-bol des habitants et un désarroi du bailleur face à une montée en puissance des délinquants. »
Alors que les forces de l'ordre pénètrent dans l'unedes caves, la tension devient palpable. Un jeune, capuche sur la tête, s'approche pour observer la scène. Puis plus d'une vingtaine. Pendant de longues minutes, les forces de l'ordre et les jeunes s'observent de très près.
Ces derniers n'hésitent pas à s'en prendre verbalement aux policiers. « On fait ce qu'on veut. On est chez nous ici. Nous avons le droit de rester ici si nous le voulons », lanceun habitant, âgé d'une vingtaine d'années. Un autre ajoute : « Cela m'agace de voir des policiers ici. Cela donne une mauvaise image de notre quartier. » Les policiers récupèrent tout le matériel et passent à un autre sous-sol. La tension baisse d'un cran.
A présent, les forces de l'ordre doivent faire un inventaire des marchandises volées. Les habitants dont un bien aurait été embarqué par...
tracking img