Incivilite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1931 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Incivilités sur la route

[pic]

Sommaire :

Page1 : sommaire

Page 2 : histoire du code de la route et les définitions

Pages 2, 3, 4,5 et début 6 : les exemples d’incivilités

Pages 6, 7,8 : Histoire et ce qui sert à limiter les incivilités sur la route.

Pages 8 : les solutions aux différentes incivilités sur la routes

Histoire ducode de la route : En France, la réglementation routière est antérieure à la naissance de l'automobile Napoléon Ier en 1804 rendit ainsi obligatoire la circulation à droite de la chaussée. Initialement, les Romains roulaient à gauche.
En France, l'obligation de posséder une autorisation de conduire un véhicule motorisé (aujourd'hui le permis de conduire) date d'une ordonnance d'août 1893pour le département de la Seine. Le certificat donnant le droit de posséder un véhicule à moteur (aujourd'hui la carte grise) et le permis en tant que tel sont créés en 1896. Ce dernier est vérifié par un ingénieur du service des Mines (conduite et connaissance du véhicule).
Au début du XXe siècle, les quatre premiers panneaux en France ont été plantés sur la route entre Paris etTrouville-sur-Mer, lieu de villégiature balnéaire en Normandie. Ces panneaux étaient l'annonce d'un croisement, d'un virage, d'un passage à niveau et d'un cassis (ou dos d'âne).
En 1921 le premier code de la route français est rédigé et adopté. Celui de 1958 a été régulièrement adapté à la prise de conscience des dangers de la vitesse et de la consommation d'alcool. Il a fait l'objet d'une nouvelleécriture en 2000 (ordonnance no 2000-930) applicable depuis le 1er juin 2001. De nombreux textes le modifient en permanence.
Définition :
Civilité : Politesse. Démonstration de politesse. Présenter ses civilités à quelqu’un, ses compliments.
Citoyenneté : Qualité de citoyen.la citoyenneté française.

Incivilité : Impolitesse.

Quelques exemples d’incivilité sur la route :
Malgré des effortstrès importants en matière de sécurité des véhicules, de respect des limitations de vitesse, d’amélioration des infrastructures, les automobilistes constituent encore 50% des tués sur la route ainsi que 43% des blessés.
Le risque culmine entre 18 et 24 ans, avec 25 % des tués et 24% des blessés. Le nombre des victimes ne fait que décroître avec l’âge. Par contre le risque de décès en casd’accident corporel augmente fortement après 75 ans.
72% des personnes tuées dans les voitures sont les conducteurs et 76% des conducteurs tués sont des hommes.
85 % des tués en voiture le sont en rase campagne (dans un cas sur deux, l'accident en rase campagne n'implique aucun autre véhicule ni piéton).
Près d'un conducteur automobiliste impliqué dans un accident mortel sur 5 a une alcoolémiesupérieure à la limite légale.

Quelques chiffres clés sur les accidents d’automobilistes :

|Nombre de personnes tuées |2 160 |
|Dont : |  ||personnes âgées de moins de 15 ans |3 % |
|personnes âgées de 15 à 24 ans |28 % |
|personnes âgées de 25 à 34 ans|17 % |
|personnes âgées de 35 à 44 ans |12 % |
|personnes âgées de 45 à 54 ans |11 % |
|personnes âgées de 55 à 64 ans...
tracking img