Inconscient jean wier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (392 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1 - Qui est Jean Wier ?

D’une famille modeste Jean Wier est né en 1515 à Grave-sur-Meuse et décède en 1588. Il a eu comme maitre le médecin Cornelius Agrippa, connu d’une pour avoir défendu etsauvé une paysanne accusée de sorcellerie et d’autre part il était nommé maitre astrologue auprès de la mère de François 1er.
Jean Wier a étudié la médecine à Paris. Après son doctorat, il a voyagé àtravers l’Afrique et l’Orient où il s’est intéressé à la sorcellerie. A la fin de sa vie, il devint le médecin personnel du duc Guillaum de Clèves.
Jean Wier a écrit deux livres médicaux où il décritdifférentes maladies et il a aussi publié un traité sur les maladies « De morbo gallico ».
En 1568, il publie son œuvre majeur, en latin à Bâle “De prestigiis doemenum et incantationibus acvenificiis” (Des illusions des démons), où il parle de la folie en tant que médecin, il décrit les hallucinations, des refus d’alimentation et il dresse des tableaux cliniques. Il se pose comme défendeur desorcier et Il pose la notion d’expertise psychiatrique lors de procès pour sorcellerie.
Son œuvre sera traduite en Français et en Allemand. Avec cinq éditions en quatorze ans. Il connu le succès maissurtout beaucoup d’opposition de la part de ses pairs. Jusqu’à être oublié. Mais au dix neuvième siècle, Bourneville en fait une réédition et G. Zilboorg dans “History of Medical Psychology ” il parlede l’écrit Jean Wier comme “la première révolution psychiatrique” et que ce qu’il nomme comme le “Diable” n’est il pas cet “inconscient” dont nous parlons ?
2 – Sa définition et rôle de la fantaisie:

La fantaisie est liée aux vertus et aux facultés de l’âme. Elle est formée par les humeurs. Elle représente toutes les apparitions, les imaginations. Elle accommode les choses du réel à celle dela pensée. Elle transporte les impressions des choses et fait référence aux sens. Il existe quatre effets véhéments qui permettent de faire fuir la fantaisie : l’appétit, la volonté, la crainte et...
tracking img